Imprimer cette page
Bien choisir ses masques de protection pour protéger les salariés de son entreprise

Bien choisir ses masques de protection pour protéger les salariés de son entreprise

Social / RH Écrit par  mercredi, 26 août 2020 14:30 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Masques chinois courants de qualité civile ou masques chirurgicaux de qualité médicale ? Le rebond épidémique de la Covid-19 que connaît la France amène les entreprises à faire le bon choix du type de masques à acheter pour protéger au maximum leurs salariés des contaminations au coronavirus.

À l’heure où le nombre de nouveaux cas d’infection au coronavirus repart à la hausse en France, notamment en Île-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur et alors que le gouvernement impose le port du masque obligatoire en entreprise à partir du 1er septembre 2020, le choix du type de masques de protection à acquérir devient crucial pour protéger de façon optimale les salariés d’une éventuelle contamination.

De plus, selon les recommandations du gouvernement (note de recommandations aux employeurs du 23 juillet 2020), il est conseillé aux entreprises de constituer un stock préventif de masques de protection de 10 semaines pour pouvoir faire face à une résurgence potentielle de l’épidémie.

En outre, dans le cas du COVID-19, l’employeur peut décider dès à présent de généraliser le port collectif du masque au sein de l’entreprise, en complément des gestes barrières.

Reste à savoir comment s’approvisionner, alors même que les salariés attendent de leurs employeurs un niveau de protection et de confort optimal au travail. Les dirigeants sont donc évidemment attentifs au cahier des charges concernant l’achat de masques de protection grand public pour leurs collaborateurs.

Manque d’hygiène dans les usines de masques chinoises

Or, les masques de « qualité standard ou civile » encore massivement importés de Chine que l’on trouve dans la grande distribution ou que l’on peut acheter directement à un importateur s’avèrent souvent de qualité médiocre voire même douteuse. Élastiques qui se cassent facilement, odeurs qui se dégagent parfois à l’ouverture des boîtes, filtration bactérienne incertaine…
Leonard Taine Phenix Care
« La Chine a multiplié le nombre d’usines de masques pendant la période de pic épidémique pour répondre à la demande mondiale. Plus de 20 000 unités de production se sont ainsi créées en l’espace de quelques semaines un peu sauvagement, sans respecter les normes d’hygiène garanties par la certification ISO 9001. Ce manque d’hygiène qui se traduit par l’absence du port de blouses et de charlottes des opérateurs de production, peut générer le dépôt de particules, de postillons, de cheveux et autres bactéries… sur les masques en cours de fabrication », souligne Léonard Taine, P-DG de Phenix Telecom, opérateur Télécom spécialisé dans l’itinérance Internet et la location de boîtiers Wifi pour les voyageurs d’affaires, qui a choisi de compléter son activité depuis juillet par l’importation, en France et en Europe, de masques chirurgicaux fabriqués à Taïwan.

Un choix délibéré pour s’assurer de la bonne qualité de protection des équipements qu’il allait proposer à ses clients. « Nous avons décidé de travailler avec deux usines taïwanaises et bientôt trois, certifiées à la norme ISO 9001 par SGS, gage d’une grande qualité des produits, fabriqués dans des conditions hygiéniques irréprochables, avec des matériaux de meilleure facture », ajoute Léonard Taine.

La grande qualité des masques Premium taïwanais

Phenix Telecom commercialise ainsi depuis cet été sous sa marque Phenix Care, des masques Premium de qualité médicale conformes aux dernières spécifications européennes CE EN 14683 :2019 de type II et à la certification internationale FDA. Masques Phenix Care

Élastiques doux, solides et bien fixés, haut taux de filtration bactérienne à 99 % grâce notamment à trois couches de protection en tissus non tissé, confort de respiration… sont autant d’atouts qui caractérisent la qualité des masques taïwanais Phenix Care.

À usage unique et déclinés dans trois couleurs bleu, rose et violet, ils sont destinés au grand public, notamment aux salariés des entreprises.

Moins de 25 euros la boîte de 50 unités

Pas plus chers que les masques chinois, Phenix Telecom les commercialise pour un montant de 24,90 euros TTC la boîte de 50 unités et offre une remise tarifaire de 5 % pour toute commande supérieure à 40 boîtes.

« La commande minimale doit être une boîte de 50 masques et nous offrons les frais de transport à partir de 4 boîtes achetées », précise Léonard Taine. Son entreprise qui dispose d’un stock régulier à Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) de plus de 100 000 masques, réapprovisionné tous les 15 jours, livre rapidement partout en France. « Colissimo livre nos boîtes de masques en 48h pour un envoi normal et nous faisons appel à DHL Express pour les livraisons urgentes en 24h », indique-t-il. Phenix Telecom a ainsi déjà vendu et livré plus de 100 000 de ses masques Premium taïwanais essentiellement aux entreprises depuis deux mois.

Pour commander : www.phenix-care.com

Lu 1253 fois Dernière modification le mercredi, 16 septembre 2020 13:17
Bruno Mouly

Journaliste économique, avec près de 20 ans d'expérience en journalisme économique et en communication d'entreprise. Spécialisé en numérique, achats logistiques et mobilité. Il collabore également avec les Échos et le JDD.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.