Imprimer cette page

Fidéliser ses collaborateurs « stratégiques »

Social / RH Écrit par  lundi, 16 septembre 2013 00:00 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans le contexte actuel, les défis ne manquent pas pour les chefs d'entreprise. Le premier d'entre eux reste bien évidemment la gestion et la fidélisation des Talents, première source de richesse et de performance pour l'entreprise.


Selon l'Apec* (www.apec.fr), avec le vieillissement de la population active et la concurrence de plus en plus vive sur le marché du recrutement en France mais aussi au niveau international, les PME françaises qui n'y sont pas préparées risquent de se trouver confrontées à un départ important de collaborateurs aux compétences stratégiques. Ceux, par nature, extrêmement difficiles à remplacer…


Toujours d'après l'Apec, 55% des cadres se disent aujourd'hui dans une relation de distance avec leur entreprise, 14% sont en rupture et 31% en lien fort. Paradoxalement, ce sont ces derniers qui sont les plus "chassés" par la concurrence. 

Entre la fuite des compétences, les pertes de productivité, l'impact sur la motivation des autres salariés, les difficultés et le temps passé au recrutement d'un nouveau collaborateur, la fidélisation apparaît donc comme une solution particulièrement « rentable » pour le dirigeant d'entreprise.

Comment fidéliser ses collaborateurs dits stratégiques ?
« De nombreuses structures fonctionnent encore trop souvent sur un mode familial sans outils de gestion de la production et du management de leurs salariés», souligne Françoise Nari, Chargée de mission, ACT Méditerranée - Réseau Anact (www.anact.fr) qui ajoute « …cela conduit parfois à des situations difficiles, non seulement pour les salariés qui, faute d'une organisation lisible, "naviguent à vue", mais aussi pour la performance de l'entreprise dans son ensemble. La gestion des ressources humaines et le management sont particulièrement déterminants dans la stabilisation du personnel ».

Conserver les compétences stratégiques est donc d'autant plus cruciale pour une PME qu'elles sont généralement peu nombreuses.

Aussi, les dirigeants doivent commencer avant toute chose par les identifier. L'entretien annuel est un outil simple mais indispensable à mettre en œuvre pour entendre, analyser et prendre les mesures nécessaires pour garder ses salariés les plus motivés et les plus impliqués.

Ils représentent une ressource capitale sur laquelle le chef d'entreprise pourra s'appuyer dans le projet de développement de sa société.

Les critères de fidélité
Rappelons que pour un collaborateur, certains éléments apparaissent comme déterminants : les valeurs et le projet d'entreprise, la qualité et la nature des missions confiées, l'environnement (notamment géographique), les possibilités d'évolution et de formation et la flexibilité des horaires. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le salaire ne vient qu'en cinquième position.

En toile de fond il existe d'autres points importants pour retenir ses talents et en attirer de nouveaux. Soigner l'ambiance de son entreprise, améliorer sa politique de communication pour se créer une image dynamique, faire confiance à ses collaborateurs, les responsabiliser et les associer à des projets novateurs... Tous ces paramètres font partie intégrante du socle d'engagement des collaborateurs. Certains sont difficiles à mettre en œuvre d'autres pas.

Alors, à vous de jouer !

Tristan CORELLI
Journaliste spécialiste des Ressources Humaines

* Association Pour l'Emploi des Cadres

Lu 5952 fois Dernière modification le mardi, 25 août 2015 16:09

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.