L'intégration des nouvelles technologies dans les organisations

L'intégration des nouvelles technologies dans les organisations

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Comment intégrer l’Intelligence Artificielle, les robots et autres assistants virtuels dans l’organisation de l’entreprise ?

« La transformation digitale c’est aussi intégrer les nouveaux paradigmes communicationnels et informationnels », a rappelé Raphaël Briner, Co-fondateur d’Elium, à l’occasion du Knowledge Tour 2018 organisé en mai dernier à Paris. Cet évènement proposé par Elium, spécialiste du travail collaboratif et du partage de connaissances, et plus généralement de l’organisation d’entreprise, a pour objectif d’évoquer les transformations à venir en présence d’experts de tous horizons, pour préparer les entreprises au futur du travail dès aujourd’hui. « L’enjeu ce n’est pas seulement le digital, ça va bien au-delà », a souligné Raphaël Briner. Effectivement, c’est plus que jamais l’humain qui reste au centre de l’entreprise malgré les développements technologiques qui se profilent. « La différence étant que demain, dans les organisations d’entreprises, il s’agira de piloter des femmes, des hommes mais aussi des machines », a fait remarquer Caroline Loisel, Directrice conseil de Be Birds. Il faut réfléchir à de nouveaux processus de gouvernance, définir la capacité des machines à prendre des décisions, leur type, et leur niveau.

En substance, il faudra que l’Intelligence Artificielle trouve sa place dans les organisations, en évitant l’écueil de la déshumanisation qui pourrait faire obstacle à la transformation numérique de l’entreprise. « Il faudra veiller à conserver une dimension émotionnelle, un espace de confiance dans le digital », a indiqué Raphaël Briner, au cours de ce Knowledge Tour 2018. Et Laurence Devilliers, Professeure à l’Université Paris-Sorbonne IV – LIMSI-CNRS de préciser qu’il est inutile d’être alarmiste dans la mesure où « les machines comprennent sans comprendre en vrai, elles n'ont pas d'attention propre, elles ne comprennent pas les émotions et enfin n'ont ni conscience morale ni phénoménale ». Aujourd’hui le business est dépendant de la confiance, de la transparence et plus globalement de l’éthique. « Tout l’enjeu est d’imaginer un monde où demain, l’homme et la technologie seront réunis », affirme Guillaume Dumas, Chercheur à l’Institut Pasteur.

Se recentrer autour de la digital workplace

Dans ce contexte favorable au développement de l’environnement de travail connecté, il faudra être vigilant à maintenir une certaine cohésion dans l’organisation de l’entreprise et son mode de travail. « Comment faire pour continuer de travailler ensemble, surtout lorsque l’on n’est plus physiquement dans le même espace de travail, est la bonne question à se poser : cette évolution de l’organisation de l’entreprise, impactée par les besoins grandissants de mobilité, ne fait que renforcer le besoin d’un espace de travail digital accessible à tous, et même à ceux qui n’ont pas d’ordinateur ou qui sont en déplacement très souvent », analyse Vincent Bouthors, PDG de Jalios, principal éditeur français de solutions collaboratives. L’accessibilité en situation de mobilité et la généralisation de l’accès à tous les collaborateurs de l’entreprise deviennent prédominantes dans la mise en place d’un outil collaboratif. « La notion de digital workplace, de place de travail, prend tout son sens et les applications liées à des objets connectés doivent aussi y trouver leur place comme les applications métiers et les réseaux sociaux d’entreprise », poursuit Vincent Bouthors. Pour travailler efficacement de manière collaborative, il convient de se méfier de la multiplication des applications d’autant plus que les supports sont multiples : entre le smartphone, l’ordinateur et la tablette, le risque de dispersion de l’information est grand. Pour le responsable de Jalios, il est important aujourd’hui de porter ses efforts sur l’adoption des supports de la mobilité, smartphone en tête, pour une bonne intégration à la digital workplace. Il faudra attendre quelque temps avant de savoir comment les objets connectés et les assistants virtuels impacteront la vie interne des entreprises et leur organisation.

Libérer les collaborateurs

En tout cas, les grandes entreprises s’intéressent déjà au sujet. Par exemple, la Banque Populaire confie à des assistants virtuels la gestion des avenants de prêts. Des programmes informatiques automatisés sont capables d’établir ces documents, d’échanger avec le client et de vérifier leur conformité. L’objectif étant de confier à ces assistants virtuels des process répétitifs et fastidieux pour rendre les collaborateurs disponibles pour des tâches à plus haute valeur ajoutée.

PARTENAIRE DU DOSSIER

JALIOS Logo JALIOS 500px
Créé en 2001, Jalios conçoit une plate-forme qui permet aux organisations de capitaliser leurs données et connaissances. Des millions d’intranautes et internautes utilisent quotidiennement ses nombreuses fonctionnalités d’intranet et extranet collaboratif, réseau social d’entreprise, gestion documentaire, social learning, ou encore gestion de contenu.
Jalios réunit aujourd’hui plus d’une soixantaine de collaborateurs curieux et passionnés d’innovation et s’appuie sur un réseau de partenaires reconnus pour accompagner ses clients, de la PME au grand compte, dans les secteurs public et privé, parmi lesquels : l’INA, Keolis, Kering, La Redoute, Maisons du Monde, le Ministère de l’Emploi, MACIF, Natixis, RATP, de nombreuses villes, départements, régions et CCI…

En savoir plus : www.jalios.com/jplatform-digital-workplace


Lu 1693 fois Dernière modification le lundi, 09 juillet 2018 09:21
Laurent Locurcio

Journaliste économique, il a notamment collaboré avec la presse spécialisée dont La Tribune, Le Point, Le Monde, LSA, Sport Eco, et bien entendu GPO Magazine. Il a également participé au lancement de titres de presse et a été rédacteur en chef  d’un important magazine d’entreprise. Auteur également de livres d’entreprises, il intervient aussi auprès d’étudiants en formation multi-médias.

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-11-13 à 12.56.55.png

Extrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.