Les barrières entre le handicap et la performance tendent à se lever

Évaluer cet élément
(0 Votes)

> Hanploi.com
Hanploifait campagne sur le handicap
> Handi-cv
Handi-cv accompagne les entreprises engagées dans la diversité
> TH Conseil
TH Conseil prône l'ouverture à la différence

Les entreprises sont aujourd'hui de plus en plus nombreuses à mettre en œuvre des démarches en faveur du recrutement et du maintien dans l'emploi des personnes handicapées. Une volonté qui reste néanmoins semée d'embûches. Pour mener à bien leur stratégie et permettre à ces personnes de monter en compétences, les entreprises activent tous les réseaux disponibles en matière de recrutement et de formation.

Au-delà des obligations légales, le recrutement et l'emploi de personnes handicapées s'inscrit aujour-d'hui, pour de nombreuses entreprises dans le cadre d'une stratégie d'ouverture à la diversité. « 90 % des entreprises ayant franchi le cap de travailler avec des personnes handicapées estiment que cette démarche a amélioré les rapports entre les personnes au sein de leur organisation, fédéré les équipes autour d'un projet commun, et changé les mentalités de chacun et le regard de tous au profit notamment de la tolérance », explique Eric Blanchet, Directeur Général de l'Adapt (As-sociation pour l'Insertion Sociale et Profession-nelle des Personnes Handicapées). « L'ouverture à la différence représente également pour l'entreprise un vecteur de progrès et une source de performance et d'efficacité», souligne pour sa part Guy Tisserant, co-fondateur de TH Conseil. « L'entreprise qui sait adapter les conditions de travail aux besoins spécifiques d'une personne, qu'elle soit ou non handicapée, se penche nécessairement sur la place et la valeur des hommes dans sa société. En contribuant au bien-être des collaborateurs au sein de son organisation, elle favorisera le développement de leur performance et de leur capacité à innover et par conséquent sa propre rentabilité, productivité et compétitivité ».

« Aujourd'hui, les entreprises ont parfaitement conscience qu'à compétences égales, le handicap n'est pas un frein à sa performance », poursuit de son côté Jean-Paul Bagna, Directeur Opérationnel d'Hanploi.com. « Au contraire, le handicap peut être créateur de valeur et contribuer à véhiculer une image différente de l'entreprise ». Mettre en œuvre une politique handicap conduit donc à s'interroger sur les pratiques à adopter dans une logique de progrès organisationnel, humain et technologique. Le succès de cette démarche suppose néanmoins de fédérer l'ensemble des collaborateurs de l'entreprise autour d'un projet piloté et animé par un chargé de mission handicap, qui assure également l'interface avec l'ensemble des acteurs susceptibles d'accompagner l'entreprise dans sa politique handicap.

 

Définir une politique Handicap
Si les entreprises de taille moyenne (moins de 250 salariés) ou celles ne disposant pas de services RH ont généralement recours à des prestataires spécialisés pour recruter des personnes handicapées, les grandes PME et les Grands Comptes s'engagent davantage, pour leur part, dans une démarche projet autour du handicap. En effet, recruter des personnes handicapées dans le seul but de répondre à la législation, ne saurait être source d'efficacité et de performance pour l'entreprise si la démarche ne s'inscrit pas dans une stratégie plus globale. «Avant toute chose, l'entreprise doit faire un diagnostic des actions déjà menées en faveur du recrutement et de l'emploi des personnes handicapées», explique Sylvain Gachet, Directeur Général Grands Comptes de l'Agefiph. Sur la base des résultats de cet audit, l'entreprise peut bâtir sa politique handicap. Elle a alors la possibilité de signer un accord d'entreprise avec ses partenaires sociaux, puis le soumettre à l'agrément de la Direction Départemen-tale du Travail. Dans ce cas, l'entreprise ne verse pas sa contribution Agefiph qui est alors utilisée pour la mise en œuvre de l'accord signé. L'entreprise peut également passer une convention avec l'Agefiph. «L'Agefiph accompagne alors l'entreprise pour concevoir et planifier son projet de politique d'emploi des personnes handicapées et propose une aide au financement de ce projet», précise Sylvain Gachet.

Pour que le recrutement ne soit pas un chemin de croix…
Le recrutement reste une des étapes les plus difficiles à appliquer pour les entreprises engagées en matière d'emploi de personnes handicapées. En cause, le manque de qualification de ces personnes. «5 % seulement des personnes handicapées en recherche d'emploi ont fait des études supérieures et 12 % ont eu leur bac», souligne Eric Blanchet. «Par ailleurs, 60 % des personnes handicapées ont plus de 40 ans», précise pour sa part Philippe Rolland, Directeur de l'ADRH, organisme gestionnaire de CAP Emploi 66. «Le manque de qualification et l'âge moyen de ces personnes écartent les personnes handicapées des traditionnelles procédures de recrutement des entreprises qui tendent plutôt à embaucher de jeunes diplômés». Pour les accompagner malgré tout dans leurs démarches de recrutements, les entreprises peuvent se tourner vers différents organismes publics ou privés dont les 107 CAP Emploi de France. Ces derniers ont une mission de services publiques et sont portés par des associations de gestion pour l'insertion et l'emploi de personnes handicapées. Ils ont pour vocation d'accompagner les personnes handicapées dans la construction ou la reconstruction de leurs parcours professionnels et sont par ailleurs de véritables organismes de recrutement dédiés. «Pôles de rencontres entre les demandeurs d'emplois handicapés et les employeurs, les CAP Emplois sont également des centres de ressources pour conseiller et accompagner les entreprises dans le recrutement, la formation et l'intégration des personnes handicapées», indique Philippe Rolland. Au-delà des CAP Emplois, de nombreuses entreprises privées et job-board (Handi-CV, Hanploi.com, TH Conseil.fr ou encore Handijob.fr) se sont spécialisés dans l'aide au recrutement de personnes handicapées. «Nous entendons développer un service de proximité et rapprocher les candidats handicapés, diplômés ou non auprès des entreprises engagées dans la diversité», explique ainsi Philippe Manaël, Président et Gérant de Handi-CV.com. Même les sociétés d'intérim tels qu'Adecco, Randstad ou encore Manpower se positionnent sur ce marché. Enfin, les ESAT (Etablissements et Services d'Aides par le Travail) hors murs proposent également aux entreprises de recruter des personnes handicapées d'abord en stage pour ensuite aboutir à un recrutement sous forme de CDD ou de CDI.

L'employabilité passe par la montée en compétences
Au-delà de l'aide au recrutement, ces différents organismes publics et privés proposent des prestations de conseils qui portent notamment sur le choix et les types de formations nécessaires à la montée en compétences des candidats. Les travailleurs handicapés disposent de deux alternatives de formation : les cursus classiques proposés notamment par l'Education Nationale, les CCI, les écoles et les centres de formation professionnelle ou les dispositifs spécifiques pour les travailleurs déclarés inaptes à leur ancien poste par un médecin. En France, de multiples dispositifs d'orientation et d'accompagnement, supervisés par les Maisons Dépar-tementales des Personnes Handicapées (MDPH) proposent ainsi un accès aux droits et prestations prévus pour les personnes handicapées. «Au-delà des formations dispensées via l'Education Nationale et des établissements spécialisés pour enfants handicapés, les Centres de Réinsertion Professionnelle (CRP) proposent pour leur part d'accompagner les personnes victimes d'un accident de la vie ou d'une maladie professionnelle et de les former à un nouveau métier», précise Eric Blanchet. Face aux difficultés de recrutement de candidats handicapés qualifiés, les entreprises n'hésitent plus à proposer elles-mêmes aux personnes handicapées des formations qualifiantes. «Certaines entreprises identifient des personnes handicapées offrant un potentiel d'évolution professionnelle au sein de leur organisation et leur proposent de suivre une formation pour les faire monter en compétences», explique Eric Blanchet. D'autres vont jusqu'à créer des parcours de formations spécifiques à leur métier et dédiées aux personnes handicapées. Une dizaine de banques françaises, l'AFPA et le CFPB (Centre de Forma-tion de la Profession Bancaire) se sont ainsi fédérées autour du projet HandiFormaBanques dont l'objectif consiste à former en alternance des personnes handicapées à des postes de chargés d'accueil ou de téléconseillers. Aujourd'hui, certains assureurs s'engagent dans une démarche identique. La jeune association Arpejeh (Ac-compagner la réalisation des projets d'études de jeunes élèves et étudiants handicapés) créée à l'initiative de plusieurs entreprises, dont SFR, Air France, LVMH, Moët Hemessy, Louis Vuitton, RTE et L’Oréal, a également pour vocation d'améliorer et de promouvoir la formation, la qualification et l'emploi des personnes handicapées. Quelle que soit la piste retenue, l'objectif de ces formations consiste à proposer à ces personnes de nouvelles qualifications qui répondent à leurs attentes tout en étant conforment aux besoins des entreprises en matière de compétences.

La formation des collaborateurs de l'entreprise
Si la formation est nécessaire à la montée en compétences et l'employabilité des personnes handicapées, elle est également de rigueur pour les collaborateurs de l'entreprise, les services RH ou encore les managers pour les sensibiliser sur le handicap. «Nous proposons d'accompagner les entreprises dans la formation et la sensibilisation de leurs équipes aux handicaps au travail, afin notamment de les aider à changer leur regard sur le handicap», souligne Eric Blanchet de l'Adapt. Une entreprise peut également avoir recours au tutorat quand il s'agit d'accompagner la mobilité ou le recrutement de salariés handicapés. La mission traditionnelle du tuteur consiste à faciliter l'intégration dans l'entreprise de la personne handicapée et à transmettre des compétences et un savoir-faire professionnels. Dans le cadre de l'accompagnement d'une personne handicapée, une dimension liée au handicap s'ajoute aux responsabilités plus classiques du tutorat. Dans certaines entreprises, cette fonction porte le nom de «référent», et il s'agit plus particulièrement d'accueil et d'accompagnement. Dans le cadre de cette démarche, l'Opcalia Ile de France, en partenariat avec l'Agefiph, propose le dispositif Thandem qui a pour vocation de former les tuteurs des salariés handicapés, de les préparer à mieux appréhender les besoins du salarié qu'ils vont accueillir et à préparer les conditions de son intégration. Cette formation a également pour objectif de briser les tabous autour du handicap au travail de manière à favoriser l'intégration durable des personnes handicapées.


Par Anne Del Pozo

Le recrutement et l'emploi des personnes handicapées en chiffres

58 500 recrutements réalisés en 2008 avec l'appui de Cap Emploi

• 32 % des contrats ont été signés en CDI et 17 % en CDD supérieur à un an
• 8 240 recrutements ont été réalisés dans la fonction publique

79 % des entreprises de plus de 20 salariés remplissent tout ou partie de leur obligation d'emploi

• 55 % des entreprises atteignent le quota de 6 % ou ont signé un accord agréé (39 % seulement des entreprises l'atteignaient en 1987)
• 24 % des entreprises ont un quota compris entre 0 et 6 %
• 21 % des entreprises ont un quota égal à zéro : ils n'emploient aucun salarié handicapé et n'ont pas signé de contrat de sous-traitance avec le secteur protégé

Des employeurs satisfaits
Un sondage réalisé auprès de 400 entreprises montre que 93% des entreprises qui emploient des salariés handicapés se déclarent satisfaites de cette situation. Ce chiffre monte à 97 % dans les entreprises de 250 salariés et plus.

Une satisfaction partagée par les salariés

• De l'avis de leurs collègues de travail, les travailleurs handicapés possèdent les mêmes qualités que l'ensemble des salariés
• Ils sont perçus comme aussi performants (82 %), ayant autant l'esprit d'équipe (64 %) et la capacité à s'intégrer (60 %)

Source : Agefiph

 

Un partenariat pour l'emploi des personnes handicapées sur les salons Autonomic et Handica
Ades Organisation, Handicap.fr et L'Adapt collaborent pour l'organisation d'un Village Emploi sur les salons Autonomic et Handica.
Après deux ans de coopération concrétisée par six éditions du «Village Emploi» sur plusieurs salons, les partenaires comptent pérenniser cet outil de promotion de l'emploi des personnes handicapées.
Véritable rendez-vous incontournable du Handicap, les Salons Autonomic et Handica, ont pour vocation de réunir tous les acteurs pour présenter l'ensemble des solutions pour l'autonomie et la citoyenneté des personnes handicapées que ce soit au niveau régional ou national.
Les salons Autonomic et Handica se sont ouverts à l'emploi des personnes handicapées en 2007. «Les travailleurs handicapés», explique Gérard Paillet, Commissaire Général des salons Autonomic, «veulent travailler pour bénéficier de la reconnaissance sociale qui leur est due et pour gagner en autonomie. Ces personnes rencontrent de telles embûches, que trop souvent, elles n'osent pas franchir le pas du recrutement». Dès 2005, pour aller dans ce sens un Jobdating© avait été organisé en 3 jours avec L'Adapt sur le salon Handica à Lyon.
Cette première action répondait à l'esprit même du salon et à celui de l'association précise Dominique Le Douce, Chargé du développement associatif à L'Adapt : «Apporter notre expertise de l'emploi sur ces salons nous permet de répondre à l'objectif de notre projet associatif qui est la pleine et entière citoyenneté des personnes handicapées en facilitant la rencontre entre candidat et recruteur». Pari tenu avec de très bons retours coté recruteurs et coté candidats.
«Depuis cinq ans, Handicap.fr propose une solution de recrutement en ligne», indique Gilles Barbier, Directeur du site qui précise aussi «que le fait de co-organiser les Villages emploi nous permet d'offrir une opportunité supplémentaire de rencontre entre les recruteurs et demandeurs d'emploi en situation de handicap».

C'est pour toutes ces raisons que les trois entités reconduisent ce partenariat pour deux nouvelles années afin de créer un rendez-vous emploi récurrent. Retrouvez-les en 2010 et 2011 dans les villes suivantes :

En 2010 :
• Autonomic Paris, les 9-10-11 juin,
Paris Expo Porte de Versailles - Pavillon 4
• Autonomic Grand Est, Metz, les 16-17 septembre 2010
• Autonomic Méditerranée, décembre 2010
En 2011 :
• Autonomic Sud, Toulouse, avril 2011
• Handica, Lyon, les 8-9-10 juin 2011, Eurexpo
• Autonomic Grand Ouest, Rennes, septembre 2011

 

Les réseaux d'aides à l'emploi des personnes handicapées
• MDPH : Maisons Départementales des Personnes Handicapées
www.agefiph.fr : Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées
www.capemploi.net : Réseau des structures d'insertion (CAP Emploi et Sameth),
• Aract : Agences Régionales pour l'Amélioration des Conditions de Travail
www.reseau-gesat.com : Association qui réunit des directeurs d'établissements protégés (ESAT) et d'Entreprises Adaptées (EA) soucieux de favoriser la professionnalisation et l'accompagnement des travailleurs handicapés
www.ladapt.net : Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées

 

Pass Pour L'emploi : une deuxième édition placée sous le signe de la réussite
Le forum Pass Pour L'emploi à l'initiative de Société Générale et en partenariat avec l'Adapt, Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées, s'est tenu avec succès le jeudi 18 Février 2010, sur le parvis de la Défense.

Ce rendez-vous majeur avait pour vocation d'apporter un soutien et un véritable accompagnement aux personnes en situation de handicap à la recherche d'un emploi. Plus de 1 500 candidats sont venus à la rencontre des entreprises participantes et des professionnels du recrutement.

Des ateliers de coaching autour de la rédaction de CV et de simulations d'entretiens ont permis aux participants de se préparer et de maximiser leurs échanges avec les entreprises en recrutement.
Celles-ci étaient présentes sur leur stand afin d'apporter des conseils et de présenter les différents postes à pourvoir. La qualité des profils mobilisés sur le forum Pass Pour L'emploi a agréablement séduit les entreprises partenaires.

Société Générale a également pu compter sur l'implication d'une cinquantaine de ses collaborateurs, qui sont venus prêter main forte, pour accompagner les visiteurs sur le parcours du forum.
La deuxième édition du forum Pass Pour L'emploi confirme l'implication de Société Générale pour l'insertion des personnes en situation de handicap et son souhait de créer un rendez-vous annuel riche en échanges et conseils.

Site Internet du Forum : www.passpourlemploi.fr
Lu 11927 fois Dernière modification le vendredi, 04 septembre 2015 13:05

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Novembre-Décembre 2021
GPO Magazine N°108
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

 Vignette extrait GPO 108.png

Paru en Octobre 2021
Hors-série Transformation digitale

Extrait GPO HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.