La RSE focalise toutes les attentions des entreprises

La RSE focalise toutes les attentions des entreprises

RSE Écrit par  jeudi, 09 juin 2022 08:39 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(2 Votes)

Les enjeux environnementaux et de qualité de vie au travail s’imposent aujourd’hui comme des leviers majeurs de la transformation des organisations. Dans ce contexte, la notion de responsabilité sociétale des entreprises (RSE) fait aujourd’hui l’objet de toutes les attentions dans les entreprises, qui commencent à mettre en œuvre des plans d’actions.

Alors que de nombreuses entreprises se penchaient déjà sur le sujet avant l’épidémie de Covid, la RSE a pris un nouvel élan avec la crise sanitaire. Adopter un comportement socialement responsable et respectueux de l’environnement est en effet devenu incontournable pour de nombreuses entreprises, au regard notamment des nombreuses interrogations éthiques, écologiques, économiques et politiques soulevées par la crise.

Les piliers de la RSE

Selon le baromètre RSE 2021, la cause environnementale se démarque comme la priorité RSE pour 88 % des entreprises françaises. Quatre entreprises sur cinq ont déjà mesuré ou prévu de mesurer leur emprunte carbone. À cet effet, elles mettent notamment en place des mesures concrètes pour réduire leur consommation d’eau et d’énergie ou encore leurs émissions de gaz à effet de serre.

Le volet social est également un élément clé dans les politiques RSE. Il concerne notamment la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail. Les entreprises engagées dans une politique RSE priorisent généralement l’environnement de travail de leur personnel en aménageant le temps de travail et l’environnement de travail des salariés, en réduisant la pénibilité au travail, en veillant à la suppression des risques psychosociaux ou encore, en appliquant la parité hommes-femmes et l’égalité salariale.

Par exemple, en France, 84 % des entreprises ont déjà mis en place des actions en faveur de l’égalité hommes/femmes (Baromètre RSE 2021). Pour autant, le sujet est particulièrement porté par la réglementation, ce qui explique par ailleurs le grand nombre d'entreprises agissant autour des risques psychosociaux et du handicap.

La réglementation porte le développement de la RSE

Certaines obligations légales répondent en effet aux enjeux RSE. C’est notamment le cas concernant le devoir de vigilance et de conformité des fournisseurs. L’obligation de vigilance, qui impose à l’entreprise donneuse d’ordre de vérifier que son cocontractant s’acquitte des formalités légales obligatoires, représente ainsi un pilier central de la RSE pour les entreprises. De même, le devoir de vigilance (Loi n°2017-399 du 27 mars 2017) qui tend notamment à prévenir les risques d’atteinte à l’environnement liés à l’activité des sociétés et leurs filiales, sous-traitants ou fournisseurs est une obligation légale inhérente à la mise en place d’une politique RSE.

Dans le cadre de leur devoir de vigilance, les entreprises mettent donc en œuvre des procédures internes afin de contrôler les risques de corruption, en particulier si elles ont des partenaires commerciaux à l’étranger où la réglementation est moins stricte. 
Fabien Breget

Le contexte réglementaire plaide également en faveur d’une démarche RSE plus active sur le plan de la mobilité. Les zones à faibles émissions (ZFE), la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) et la Loi Climat et Résilience sont, pour les entreprises, autant d’incitations à s’orienter vers une mobilité verte.

« Ces réglementations ont avant tout pour objectif de lutter contre le réchauffement climatique et de favoriser une mobilité propre, souligne Fabien Breget, PDG de Nomadia. Néanmoins, le respect de ce cadre législatif participe également à la compétitivité de l’entreprise et au bien-être des collaborateurs. Par exemple, dans le cadre de ces réglementations, les entreprises peuvent être amenées à mettre en place des solutions leur permettant de mieux maîtriser les déplacements des collaborateurs et donc l'empreinte carbone. C’est notamment le cas d’un outil de mobilité intelligente, sur lequel elles peuvent s’appuyer pour optimiser la gestion des tournées de leurs collaborateurs. L’emploi du temps de ces derniers est alors aménagé en conséquence, et la charge de travail équilibrée entre les équipes ce qui contribue également à améliorer leur qualité de vie au travail ».

Une prise de conscience collective des enjeux RSE

Il ne fait donc plus de doute que les entreprises agissent désormais sur la RSE. Le sujet se structure partout et prend une place clé dans la stratégie des organisations, gagnant l'intérêt de l'ensemble des collaborateurs mais aussi des parties prenantes externes. Bertrand LAFFAY

En interne, les collaborateurs sont en effet de plus en plus sensibilisés sur le sujet. Le troisième baromètre de la perception RSE publié par le Medef fin 2021, révèle par exemple l’impact positif d’une action RSE concrète sur la rétention des collaborateurs. Selon les résultats de cette enquête, 68 % des salariés se voient toujours travailler dans leur entreprise dans 3 ans, un chiffre qui grimpe à 82 % dans les entreprises possédant une fonction ou un service RSE. La stratégie RSE des entreprises prend également de l’importance en externe, auprès de tout son écosystème (partenaires, clients, fournisseurs…).

« Au-delà de ces obligations réglementaires, certaines entreprises font du score RSE un critère d’éligibilité pour entrer en relation avec un nouveau partenaire, souligne Bertrand Laffay, directeur général d’Infolegale. D’ailleurs, de plus en plus d’appels d’offres exigent cette évaluation, notamment sur la partie environnementale. Aujourd’hui, la RSE peut donc être un critère qualifiant ».

Par exemple, lorsqu’une entreprise répond à un appel d’offre pour obtenir un marché public, elle est souvent questionnée sur son engagement RSE. Selon le cabinet de conseil CSC, dans les collectivités, les actions RSE représentent bien souvent jusqu’à 10 % des critères d’attribution.

Enfin, l’engagement RSE d’une entreprise impacte également les actes d’achats des clients, ainsi que leur fidélisation.

Lu 1162 fois Dernière modification le vendredi, 17 juin 2022 08:42
Anne Del Pozo

Elle collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste.

Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Juin 2022
EDITION SPÉCIALE FINANCE
Recevoir la
 version PRINT en cliquant ici
Recevoir la version NUMÉRIQUE en cliquant ici

 Capture d’écran 2022-07-01 à 12.43.09.png 

Paru en Avril 2022
GPO MAGAZINE N°109
Recevoir la version PRINT en cliquant ici

EXTRAIT GPO 109.png

Livres Blanc et E-book

Toutes les solutions IT pour pouvoir moderniser ses infrastructures
Pour répondre aux défis de compétitivité, de cybersécurité, de performance opérationnelle et d’urgence climatique, les…
Les clés pour réussir l’intégration de la signature électronique au sein de son organisation !
Au travers de son livre blanc consacré à « La signature électronique et son intégration…
Comment passer à la facture électronique ?
En permettant un traitement automatisé et sécurisé, la facture électronique facilite la comptabilité des factures…
Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts