Fournitures de bureau : les tendances 2015

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Se faire plaisir tout en réalisant des économies, telles sont les préoccupations qui devraient guider les choix des entreprises en matière de fournitures de bureau. Petit tour des nouvelles tendances 2015, tant en matière de fournitures proprement dites que dans la façon d'appréhender ces dépenses.

Longtemps considérés comme non stratégiques pour de nombreuses PME, les achats de fournitures sont désormais traités avec plus d'attention. Ainsi, pour faire face au manque de moyens mis en œuvre en interne pour la gestion des négociations des fournitures de bureau, les chefs d'entreprise font de plus en plus appel à des centrales de référencement, dont le métier est justement de négocier les prix. Le but étant de leur permettre de bénéficier de conditions commerciales défiant toute concurrence. « Le marché de la fourniture de bureau a été en 2014 d'une manière générale plutôt atone, voire en baisse de 4 à 5 %.

Une PME ne va pas forcément consacrer beaucoup de ressources à la gestion de ses négociations, en matière de fournitures de bureau et nous intervenons pour traiter ces marchés non stratégiques pour les entreprises. Nous permettons ainsi à nos adhérents d'acheter aux conditions que nous avons négociées pour eux », expliquent Eric Drouin et Philippe Tixier, respectivement chef de marchés et directeur de Cèdre Entreprises, un des réseaux créés en 2008 du groupe Cèdre, groupement fondé en 1998, offrant un service d'optimisation des achats professionnels. Avec près de 6 000 adhérents, Cèdre Entreprises traite un volume d'achats d'une valeur de 300 millions d'euros, en forte progression chaque année. Une force de frappe permettant de sélectionner les fournisseurs (un référencement de 200 fournisseurs remis en cause tous les deux ans) et de faire bénéficier à chaque entreprise adhérente des tarifs très avantageux. Résultat : une économie de 20 % en moyenne sur les achats de fonctionnement, tous marchés confondus, grâce à une cinquantaine de négociateurs étudiant chaque marché et négociant avec les fournisseurs les plus performants. Quant aux adhérents, ils ont égalementla possibilité de s'impliquer dans le référencement de ces fournisseurs et d'être à l'initiative de l'exploration de nouveaux marchés.

Les nouvelles tendances 2015
Trois grandes tendances se dessinent pour cette année 2015. En premier lieu, la personnalisation des fournitures de bureau est un critère réunissant salariés et chefs d'entreprises. « Nous enregistrons de plus en plus en plus de demandes au niveau de la couleur et du marquage. Auparavant, seuls les stylos étaient concernés par cette tendance, qui aujourd'hui s'étend à d'autres objets, comme les pots à crayons par exemple », note Romain Fusaro, fondateur de kollori.com, un site de vente en ligne de fournitures de bureau qui mise volontiers sur l'originalité et l'innovation. Autre tendance, la possibilité donnée aux salariés de choisir eux-mêmes leurs fournitures et dans certains cas, celle d'acheter en direct et de se faire rembourser. Une solution qui tient au fait que l'on achète d'une manière générale de moins en moins de fournitures de bureau, afin de privilégier la qualité. Enfin, l'extension du concept de « box » aux fournitures de bureau permet aux entreprises d'abonner leurs salariés qui, tous les trimestres ou tous les mois, recevront un pack de fournitures. C'est la recherche d'un moindre gaspillage qui s'exprime ici par cette nouvelle façon de procéder. « Aujourd'hui, on achète moins et l'on souhaite que le matériel soit de bonne qualité et dure longtemps », fait valoir Romain Fusaro. L'accent est mis sur une autre notion également, celle de l'achat « plaisir » : « Les mentalités sont en train de changer. On ne se satisfait plus d'un cadre de travail où tout est gris. Travailler dans des bureaux à la décoration fun, décalée et même atypique fait rêver, c'est indé­niable. Le nombre d'heures que nous y passons justifie que l'on accorde une grande importance à notre espace de travail ». C'est bien parce que les fournitures contribuent aussi à rendre heureux au travail, que le choix des accessoires n'est justement pas accessoire. Preuve en est le chiffre d'affaires de kollori.com, créée fin 2012, qui a été multiplié par dix l'an dernier. Un chiffre d'affaires qui devrait être encore multiplié par cinq en 2014. Les grands noms du secteur, s'inscrivent aussi dans cette tendance avec un choix toujours plus large, faisant la part belle aux nouveautés.

Nadine CHAMPENOIS

 

 

Ces objets qui changent la vie au bureau

L'augmentation continue d'une génération de « digital natives », voire de geeks passionnés d'informatique, favorise l'apparition de nouveaux articles de bureau qui peuvent surprendre. C'est par exemple le cas de « l'OstrichPillow », un coussin de bureau inventé par un designer espagnol particulièrement imaginatif. Ce coussin-capuche permet, par exemple, d'effectuer une micro-sieste au bureau, après le déjeuner, en toute tranquillité. Une pratique répandue à l'étranger (elle est obligatoire dans certaines entreprises japonaises et très fréquente aux États-Unis), mais peu répandue en France où 19 % des salariés avouent s'assoupir au bureau... en cachette. Autre trouvaille originale pour ceux qui aiment travailler « lovés » dans un canapé et qui apprécieront le coussin pour ordinateur, et sa plaque de bois. Tout aussi imaginatif, si vous avez toujours rêvé d'écrire sur les murs de votre bureau, le paperboard autocollant ouvre de belles perspectives de créativité, sans détériorer peinture et papier peint. Enfin, même le tri du papier devient ludique, grâce à un « panier de basket corbeille », particulièrement original. Sachez aussi que le baby-foot est toujours en tête des ventes des « articles de convivialité » chez certains grands fournisseurs !



Le top des fournitures de bureau

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, le papier représente toujours une part importante des achats de founitures de bureau, représentant, par exemple, de 35 à 40 % du CA de Cèdre entreprises. Viennent ensuite les consommables, avec une offensive des cartouches et des imprimantes. Autre effort réalisé chez les fournituristes, le développement d'une offre large de cartouches compatibles pour diminuer les coûts.
Lu 33611 fois Dernière modification le jeudi, 09 juillet 2015 15:31
Nadine Champenois

Journaliste et auteure
Elle a travaillé pour divers titres de presse magazine nationale (Points de Vente, L’Express, Gault&Millau, Aladin, Art&Décoration, etc..). Elle intervient notamment sur les sujets RH pour GPO Magazine.

Annonces

aruba 300

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO 100-300-250 pix.jpgExtrait du dernier numéro

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait-HS 2017-09-Transfo Digit.jpg

Extrait de l'édition spéciale Transformation digitale

Inscrivez-vous à notre newsletter pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir la newsletter mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.