Comment maîtriser le coût de sa flotte de véhicules

Comment maîtriser le coût de sa flotte de véhicules

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Capables de traiter et d’analyser automatiquement l’ensemble des données administratives, financières et opérationnelles d’un parc de véhicules, les progiciels de gestion de flotte permettent aux entreprises de faire un suivi précis du financement et de l’état de leur parc. Elles en tirent une meilleure maîtrise des coûts et une plus grande facilité de gestion opérationnelle.

Avoir une visibilité totale sur les dépenses et le budget de son parc de véhicules pour mieux en piloter et en optimiser le coût total de possession ou TCO (Total Cost of Ownership), c’est tout l’intérêt des progiciels de gestion de flotte pour les gestionnaires de parc. Ces outils sont effet capables de centraliser, de calculer et d’analyser automatiquement à peu près toutes les données que nécessite la gestion d’une flotte. « Ils traitent toutes les informations administratives et financières des véhicules telles que les commandes des collaborateurs, les contrats de location longue durée, l’identité des véhicules (marques, modèles, cartes grises…) et leur affectation, la taxe sur les véhicules de société (TVS)… Bref, ils font régulièrement l’inventaire de la flotte et tout l’historique des véhicules » indique Robert Maubé, expert conseil en gestion de flotte. Les gestionnaires de parc ont ainsi la possibilité de faire dans un seul outil, un suivi administratif précis des véhicules, depuis leur commande jusqu’à leur restitution au terme du contrat de location longue durée. Ces progiciels les aident même au préalable à bâtir leur « car policy », autrement dit à sélectionner et à acheter les modèles les plus appropriés à leur fonction. « Notre outil est doté d’un module de catalogue électronique de véhicules qui offre la possibilité de choisir ses modèles et de les intégrer dans sa car policy », souligne Xavier Dunoyer de Segonzac, directeur marketing de Gac Technology, éditeur de solution logicielle de gestion de flotte. Ces progiciels aident aussi les gestionnaires à choisir leur loueur. « Ils proposent en général une comparaison de grilles tarifaires de loueurs afin de faire le meilleur choix et de générer en ligne une commande de véhicules », précise Jean-Michel Julian, directeur commercial d’Infoparc, fournisseur de solution de gestion de flottes.

Optimisation des loyers financiers
Mieux, ces outils métier permettent aux entreprises d’optimiser leurs loyers financiers de location longue durée grâce à une analyse fine du kilométrage des véhicules. C’est le cas d’Assistance du Grand Est (AGE), société de location de matériel médical à domicile. AGE utilise l’outil d’Optimum Automotive Group (OAG), spécialiste de solutions télématiques et de gestion de flotte. « L’analyse régulière par le logiciel d’OAG de la loi de roulage, autrement dit du kilométrage contractuel de nos 80 véhicules lié à leur durée de location, nous permet de maîtriser au mieux nos loyers financiers. On peut voir au jour le jour si l’évolution du kilométrage est conforme au contrat de location et être alerté en cas de dérive » confirme Richard Ferber, responsable infrastructure et Logistique d’AGE. « Ces outils peuvent ainsi conduire à une économie de 5 à 10% sur la valeur du contrat de location, en permettant à l’entreprise de renégocier les loyers financiers si le kilométrage des véhicules s’avère plus faible que prévu », ajoute Robert Maubé. Pour permettre aux gestionnaires d’exploiter l’ensemble de ces informations administratives et financières, ces progiciels métier sont en général pourvus de modules de reporting et d’analyses statistiques de données qu’ils restituent de façon simple et claire sous la forme de graphiques, de tableaux de bord ou d’alertes.
Ils sont capables de faire de même avec l’ensemble des données issues des principaux fournisseurs de la flotte. Interconnectés aux systèmes d’informations des divers fournisseurs, ces progiciels sont en effet suffisamment puissants et ouverts pour « importer » et traiter un gros volume d’informations des pétroliers, des assureurs, des réseaux de réparation et d’entretien de véhicules… Là encore, l’exploitation de ces données permet aux gestionnaires de maîtriser leurs dépenses fournisseurs. « À partir de l’analyse de toutes les factures des fournisseurs, notre logiciel permet un contrôle automatique de la facturation en mettant en évidence les erreurs ou les écarts », illustre Xavier Dunoyer de Segonzac.

Maîtrise des coûts opérationnels
Sinistres, consommation de carburant, péages autoroutiers, maintenance, réparations et même gestion des amendes… Les progiciels de gestion de flotte contribuent aussi à maîtriser tous les coûts opérationnels des véhicules et à en faciliter la gestion. « La force de l’outil qu’on utilise est de nous donner une grande visibilité sur tous les évènements survenus dans l’utilisation de nos véhicules pour pouvoir en déduire le coût d’usage de chacun d’eux », résume Cédric Delisle, directeur support et projet du groupe Delisle, entreprise de transport qui s’est équipée du logiciel d’Infoparc pour gérer sa flotte de 600 camions. L’entreprise en tire surtout un bénéfice sur ses coûts de maintenance et de SAV. « Avoir tout l’historique de la vie et de l’usure des véhicules nous permet d’anticiper leur entretien ou leur réparation dans nos ateliers intégrés et d’optimiser l’achat de pièces de rechange et la gestion de leur stock », explique Cédric Delisle.
Enfin, connectés aux plates-formes télématiques, via des API, ces outils métier peuvent s’enrichir de données télématiques issues des véhicules, notamment sur les comportements de conduite des collaborateurs qu’ils sont capables d’analyser pour conduire les gestionnaires à prendre des mesures en conséquence afin de réduire le risque routier.
Reste que tous les progiciels de gestion de flotte du marché offrent aujourd’hui à peu près les mêmes fonctionnalités et la même flexibilité pour s’adapter aux attentes des clients. Certains se distinguent néanmoins par leur plus grande capacité à importer un volume important de données fournisseurs et clients, et à les restituer dans les systèmes d’information de l’entreprise (ERP, RH, Achats…) par leur ergonomie et leur facilité d’utilisation, ou par une plus grande simplicité et rapidité de navigation pour l’utilisateur.

Mode de commercialisation SaaS
Leur commercialisation a également évolué vers le même mode SaaS (Software as a Service), aujourd’hui prédominant, qui consiste pour les éditeurs à proposer une redevance mensuelle par véhicule pour l’accès et l’usage de leur progiciel, via Internet. « Tous les éditeurs de logiciels de gestion de flotte recherchent des revenus récurrents et fixes sur un mode d’abonnement mensuel », glisse Robert Maubé. Certains continuent cependant à proposer les deux autres alternatives commerciales : l’achat de licence pour acquérir et utiliser le progiciel ou l’hébergement de l’outil chez le client. « Nous laissons à nos clients le choix parmi les trois principaux modes de commercialisation. Dans le cas de l’hébergement de notre outil chez nos clients, ces derniers paient une redevance annuelle pour l’hébergement à laquelle s’ajoute une redevance pour sa maintenance », conclut Jean-Michel Julian d’Infoparc.

Un marché français évalué à 6 à 7 millions €

Occupé par une petite dizaine d’éditeurs spécialisés, le marché français des progiciels de gestion de parc est dominé par une poignée de quatre à cinq principaux acteurs tels que Gac Technology, Infoparc (groupe Berger Levrault), Phoenix GF, WinFlotte (Optixt) ou ERCG. Ces éditeurs couvrent en général les besoins de gestion des grandes flottes d’entreprises de plus de 100 véhicules. Les deux leaders du marché Gac Technology et Infoparc qui réalisent chacun environ 1,5 million € de chiffre d’affaires, détiennent à eux deux 40 % de parts de marché. « On peut évaluer le volume d’affaires global du marché à 6 à 7 millions € » affirme Jean-Michel Julian, directeur commercial d’Infoparc. Avec 150 clients et 205 000 véhicules gérés par sa solution Car Fleet, Gac Technology revendique le leadership du secteur. Alors qu’Infoparc se positionne plutôt en acteur global en couvrant tout type et toute taille de flotte de véhicules. « Notre outil SIP2 s’adresse aussi bien aux petits et grands parcs d’entreprises privées et publiques, aux flottes techniques de véhicules utilitaires, de poids lourds, d’engins de BTP… et même aux flottes de matériels atypiques tels que des bateaux, des hélicoptères, des chariots élévateurs… », détaille Jean-Michel Julian. Présent sur le marché français depuis un an, l’éditeur d’origine britannique Chevin, l’un des leaders mondiaux des progiciels de gestion de parc, entend bien bousculer la concurrence pour s’y faire une place de choix. Ayant déjà acquis une dizaine de grands comptes (EDF, Lyreco, Vinci…), Chevin attaque depuis peu le marché tricolore des PME. Pour cela, il vient de lancer son nouvel outil FleetWave Core, une version préconfigurée et prête à l’emploi de son logiciel phare FleetWave, qu’il propose à un prix très compétitif.

Lu 559 fois Dernière modification le lundi, 09 juillet 2018 08:59
Bruno Mouly

Journaliste économique, avec près de 20 ans d'expérience en journalisme économique et en communication d'entreprise. Spécialisé en numérique, achats logistiques et mobilité. Il collabore également avec les Échos et le JDD.

Annonces

Annonces

Annonces

Acheteurs/Travel Managers

GPOMag vous dévoile les résultats de l'enquête sur la technologie Blockchain, à laquelle vous avez bien voulu répondre.

Résultats de l'enquête : EnqueteBlockchain

E Blockchain

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-06-18 à 18.52.01.pngExtrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.