Gigaban Abode Creative Cloud

Anne Del Pozo

Anne Del Pozo

Elle collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste.

Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.

En création ou en développement, les entreprises disposent de nombreuses ressources de financement, toutes différentes selon la taille, l'activité, le marché et la stratégie de développement de l'entreprise.

En effet, quel que soit son projet de création ou de développement, une entreprise dispose d’une diversité de sources de financement pour l’accompagner. Pour faciliter la recherche de financement, il convient au préalable de se pencher sur son projet et d’identifier ce qu’il faut financer.


> Alma Consulting Group
Générer plus de cash tout en préservant sa marge, tel est aujourd'hui l'enjeu des entreprises !

Difficile pour les entreprises de faire face simultanément à la crise financière et à une économie au bord de la récession. Pourtant et malgré cette conjoncture peu favorable, de nouvelles entreprises sont créées chaque jour. Nombreuses sont également celles qui poursuivent leur développement en France comme à l’international. Leur point commun : une stratégie financière et une gestion du poste client mûrement réfléchie.

Initiée au Etats-Unis, la crise financière et économique actuelle s’est désormais largement diffusée en Europe. La dégradation conjoncturelle française amorcée au printemps dernier s’est ainsi confirmée par la publication d’une baisse de -0.3 % du PIB au deuxième trimestre 2008 (Insee). Face à l’assombrissement de l’environnement international et à la faiblesse de la consommation, la situation financière des entreprises s’est donc fragilisée au printemps et à l’été, ce qui amène à des prévisions de croissance établie à 1 % pour 2008 et entre 0.8 et 0.9 % pour 2009. En toile de fond de cette conjoncture, la remontée de la sinistralité constatée au 1er semestre est en passe de se confirmer sur le second semestre. «Sur les huit premiers mois de l’année 2008, la France enregistrait déjà une croissance de 6 % du nombre de défaillances d’entreprises par rapport à la même période en 2007», souligne à ce sujet Thierry Million, Directeur des Etudes chez Altares. «Une croissance qui semble se confirmer au second semestre. Sur l’année nous devrions ainsi atteindre les 53 000 défaillances, une situation que nous n’avions plus connue depuis une décennie. Autre fait marquant, ces défaillances touchent de plus en plus les PME et les grands comptes». Le risque de sinistralité s’accélère donc sur toutes les entreprises. D’ailleurs, la crise financière inquiète 86 % des dirigeants d’entreprise tandis qu’un patron sur deux estime qu’elle aura des répercussions sur leurs résultats financiers de 2008 (Ifop/KPMG, 2008).


> Natixis Factor
Natixis Factor s'investit auprès de toutes les entreprises

Alors que tous les indicateurs économiques sont dans le rouge pour cette année 2009, les entreprises s’organisent pour mieux lutter face à l’accélération des risques de défaillances, au ralentissement de l’activité économique mais également aux nouvelles contraintes réglementaires imposées par la LME.

Pour la première fois depuis 1945, l’économie mondiale traverse une passe particulièrement difficile. L’économie française ne sera évidemment pas épargnée et devrait reculer de -1.8 % en 2009 pour connaître ensuite une lente et fragile reprise en 2010, estimée à ce jour à 0.5 %. «La situation financière à court terme des entreprises est la plus dégradée depuis 25 ans», précise Michel Mollard, Président du Directoire d’Euler Hermes SFAC. «Par ailleurs, les baisses importantes des carnets de commandes des entreprises, en chute de 20 à 30 % actuellement, apporteront une décroissance du niveau de crédit inter-entreprises que nous chiffrons à -10 % minimum en 2009». Autant d’éléments qui pourraient accentuer le risque d’une récession durable.


Gestion des postes clients et fournisseurs : les dernières mesures en faveur d'une optimisation du poste client, en France et à l'international.

Points Pratiques.


Conjoncture économique, crises financières ou encore nouvelles réglementations incitent actuellement les entreprises à optimiser leur gestion du cash management. Une démarche dans laquelle leurs partenaires bancaires comme les éditeurs de solutions de cash management entendent les accompagner au travers de l’évolution de leurs offres et prestations.

Les réglementations SEPA, Bale III ou encore Solvancy II plantent le contexte des enjeux actuels des directions administratives et financières et des trésoriers. Des enjeux d’autant plus importants que les entreprises tendent à se développer à l’international, renforçant la nécessité de mettre en œuvre un suivi encore plus rigoureux du pilotage de leur trésorerie.


> Natixis Factor
Natixis Factor s'engage aux côtés des entreprises

Alors que le contexte économique et financier a fragilisé bon nombre de trésoreries, les entreprises, conduites par leurs directions générales et financières, revisitent leurs procédures de gestion financière. Leur objectif : sécuriser leur poste client et promouvoir au sein de leur organisation une véritable culture du cash.

Les entreprises commencent à tirer des enseignements de la crise économique et financière qui dure maintenant depuis plus de 18 mois. Preuve en est d'ailleurs l'évolution des enjeux des Directions Administratives et Financières ces deux dernières années. Ainsi l'édition 2010 du Baromètre Phi CSC/Groupe Cegid met en lumière la nécessité pour la fonction finance de se réinventer afin d'intégrer les leçons de la crise dans un contexte où le man-que de visibilité demeure patent. Longtemps restées focalisées sur la croissance et la valorisation de leur activité, les entreprises se penchent désormais sur la préservation de leur santé financière, fragilisée par la chute des cours de la bourse, la raréfaction des capitaux ou encore, la crise du crédit et de la dette. Une stratégie indispensable, qui place les directions financières sur le devant de la scène. « Les DAF occupent désormais une place prépondérante dans les stratégies d'entreprises », souligne Sylvain Gros-Désirs, Directeur du Département BFR d'Alma Consulting Group. « A charge pour eux de redéfinir des fondamentaux de gestion financière pour permettre à leur entreprise de se développer ou de pérenniser son activité malgré un contexte économique qui reste difficile ». Pour gagner en pertinence, en agilité et en réactivité, tout en anticipant sur l'après-crise, la fonction finance doit se réorganiser. « Même si les DAF conservent leurs attributions « classiques » telles que le pilotage de la performance de l'entreprise ou la maîtrise des grands équilibres financiers, la gestion des risques ou la communication financière prennent une tout autre dimension », souligne Jérôme Aubry, Directeur de la BU Fiscalité de Cegid.


Le Boom Marketing de la carte

Publié dans Finance 02 octobre 2008

> Ameriacn Express
Cartes Corporate American Express
Les incontournables du voyage et de sa gestion

Au-delà de ses multiples usages traditionnels, la carte séduit également de plus en plus les spécialistes du marketing. Ses usages et applications en la matière tendent néanmoins à évoluer, pour servir au mieux leurs porteurs mais également les entreprises qui les proposent. Une évolution qui s’inscrit également dans la logique des nouvelles tendances technologiques liées à la carte.

Plus de 4.75 milliards de cartes auront été mises en circulation en 2008. «Toujours largement porté par le secteur des télécoms et, dans une moindre mesure, par celui des cartes de paiements, le marché profite également de plus en plus de l’essor de la technologie sans contact», explique Hélène Tsoungui, Directrice de la Communication du Salon Cartes. «En 2007, ce sont ainsi, d’après Eurosmart, 630 millions d’applications sans contact qui ont été mises sur le marché. Ces supports sans contact intègrent aussi bien les cartes mémoires avec une sécurité basique que les cartes sans con-tact fortement sé-curisées, comme les passeports électroniques, les cartes d’identités électroniques ou encore les cartes sans con-tact EMV». Parmi les différents usages de la carte, le marketing commence à se prendre au jeu. Et pour cause…

Les applications marketing de la carte
«Avec Décathlon, faites plaisir à la carte», «Illicado, mes envies à la carte», «Les Cartes Cadeaux Carrefour, la réponse à toutes les envies», «La carte cadeau DARTY : offrez tout le choix et le service DARTY», peut-on lire ici et là sur Internet… «Cartes cadeaux dans les entreprises, cartes de fidélité client, cartes de stimulation ou autres cartes de promotions, quelle qu’en soit la finalité, la carte peut contribuer à fidéliser un client, à vendre un produit ou une prestation ou à booster une marque», explique Jérôme Lemouchoux, Directeur Marketing et Développement de Tir Groupé.


> Natixis Factor
Natixis Factore accompagne les grandes entreprises à l'international
 
CESCE, le nouveau visage de l'assurance crédit.

La conjoncture actuelle, qui offre peu de visibilité sur le développement économique des mois à venir, doit inciter les entreprises à renforcer leur vigilance face aux risques clients. Différents outils et prestataires proposent de les accompagner dans cette démarche.


Environnement industriel instable, situation financière en stagnation, faible amélioration de la consommation des ménages et crise de la dette contribuent à l’augmentation des risques de défaillances d’entreprises et à la difficulté du recours aux crédits.

« L’environnement macro-économique est resté fragile tout l’été, explique Erick Muller, directeur des investissements de la gamme obligataire de Fidelity. Après la dégradation de la demande des consommateurs en début de période, les industriels reflètent maintenant ce sentiment de paralysie à travers les enquêtes PMI (Cf Encadré p. 28). Les anticipations sur la croissance globale restent faibles et les mauvais résultats sur le marché du travail des pays développés laissent peu de marges pour une amélioration rapide de la demande finale. Le moteur principal demeure la demande des pays émergents, confirmantdurablement un monde à deux vitesses ».


> EGC
EGC conseille les entreprises pour limiter les risques financiers

Trésorerie et gestion des risques financiers sont devenues des enjeux majeurs pour les dirigeants d’entreprise. Une préoccupation notamment portée par l’instabilité croissante des marchés financiers et l’augmentation constante des risques d’impayés. Face à ces enjeux, les entreprises adoptent différentes stratégies.

Le contexte économique actuel est notamment marqué par l’internationalisation des activités et le développement des marchés financiers. Une conjoncture qui ouvre la porte à l’augmentation des risques financiers de différentes natures. « Ces risques sont devenus un élément majeur à prendre en compte par les directions financières et les directions générales des entreprises, notamment en raison de leur difficulté à trouver des finan­cements, à sécuriser les liquidités ou encore à faire face à la volatilité exponentielle des taux de change et des prix des matières premières, analyse Guillaume Devaux, associé Mazars en charge de la cellule Financement & Trésorerie d’entreprise. La prise en compte des risques financiers et de leurs modes de gestion est donc actuellement au cœur des préoccupations des dirigeants ». D’ailleurs, d’après une étude Mazars portant sur « la Maîtrise des Risques Financiers1 » réalisée en 2013, 89 % des sondés estiment que la sensibilité de leur organisation aux risques financiers a augmenté au cours des trois dernières années. La moitié des entreprises estime en outre que de nouveaux risques sont mêmes apparus récemment, depuis 2011-2012.


> Docapost DPS
Docapost DPS accompagne les entreprises dans la dématérialisation de leurs processus

Les avancées technologiques de ces dernières années contribuent à la démocratisation de la dématérialisation des processus financiers auprès de toutes les entreprises quelle que soit leur taille. L’engouement du marché est d’autant plus important que la dématérialisation apporte des réponses adaptées aux nouveaux enjeux des entreprises en termes de rationalisation des coûts certes, mais également de qualité de service, de traçabilité et de productivité.

Si tous les secteurs d’activités et toutes les entreprises sont désormais concernés par la dématérialisation de leurs documents, l’automatisation des processus financiers reste parmi la plus plébiscitée. Pendant longtemps, la dématérialisation de ces flux et en particulier des factures est restée l’apanage des grandes entreprises et notamment des grands donneurs d’ordres ou encore de celles dont l’organisation est décentralisée. Une tendance qui est portée par la corrélation entre le volume des documents à traiter, la fréquence des transactions, le poids des contraintes légales et le niveau d’engagement dans un tel projet. De fait, les grands donneurs d’ordres, en raison de l’importante volumétrie de leurs factures, poussent ainsi à l’adoption des ces nouvelles pratiques et à l’évolution de la législation. Aujourd’hui, force est de constater que la plupart des entreprises, quelle que soit leur taille, commence à s’intéresser à la dématérialisation de tout ou partie de leurs flux financiers. « La conjoncture économique de ces dernières années pousse les entreprises à se focaliser sur leur cœur de métier ainsi que sur l’ensemble des processus susceptibles de les aider à générer du chiffre d’affaires, souligne Eric Dubois, responsable de l’offre Clear’Invoice chez Accelya.


Page 28 sur 30

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Avril 2022
GPO MAGAZINE N°109
Recevoir la
 version PRINT en cliquant ici

EXTRAIT GPO 109.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vient de paraître GPO Magazine de Mars 2022
ÉDITION SPÉCIALE SÉCURITÉ NUMÉRIQUE
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2022-03 Secu numerique.jpg

Livres Blanc et E-book

Toutes les solutions IT pour pouvoir moderniser ses infrastructures
Pour répondre aux défis de compétitivité, de cybersécurité, de performance opérationnelle et d’urgence climatique, les…
Les clés pour réussir l’intégration de la signature électronique au sein de son organisation !
Au travers de son livre blanc consacré à « La signature électronique et son intégration…
Comment passer à la facture électronique ?
En permettant un traitement automatisé et sécurisé, la facture électronique facilite la comptabilité des factures…
Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts