Anne Del Pozo

Anne Del Pozo

Elle collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste.

Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.

Après plusieurs mois marqués par un contexte économique difficile, le marché du tourisme d'affaires commence à reprendre des couleurs. Néanmoins, les entreprises ont profité de la crise pour changer leurs habitudes de consommation en la matière se fixant pour objectif de réduire leur budget tout en restant innovantes.

En matière de tourisme, toutes les études sont unanimes : le segment affaires a beaucoup plus souffert que le segment loisirs de la conjoncture économique morose de ces derniers mois. Ce secteur hétéroclite, qui pèse environ 27 milliards d'euros en France rassemble différents types d'acteurs : organisateurs de congrès, foires et salons, agences de voyage, agences d'événementiel au service de l'incentive, prestataires de transport et d'hébergement… D'après l'édition 2010 de l'Observatoire du tourisme d'affaires (Coach Omnium et Bedouk MC & IT), les séminaires, conventions et autres évènements sont des postes sur lesquels les dépenses sont compressibles, tout en maintenant la tenue des réunions. «En 2010, le tourisme d'affaires reprend néanmoins des couleurs», souligne Christine Chan, Marketing Manager France d'Hotel.com. «Les entreprises restent cependant prudentes et privilégient les destinations offrant le meilleur ratio qualité/prix. Si les entreprises ne changent pas leurs destinations pour tous les déplacements réguliers concernant leurs rencontres avec leurs clients et fournisseurs, en revanche, concernant le tourisme d'affaires (conventions, séminaires, incentive…), elles favorisent les destinations les plus rassurantes et les valeurs sûres». Si le voyage récompense se fait toujours à l'étranger, le séminaire se recentre sur la France et les pays du Maghreb. Les destinations choisies ces derniers mois par les entreprises sont donc peu innovantes. Le critère de référence restant le prix, certaines destinations étrangères n'ont pas hésité à casser leurs prix, attirant ainsi davantage les entreprises.


> Regus
Regus, le travail sans bureau fixe
> Ateac
Ateac optimise les espaces de travail
> In Meeting Services
In Meeting Services ou l’art de la réunion virtuelle
> Servcop
Servcorp, des solutions qui facilitent le quotidien des entreprises

Conférences téléphoniques, web conférences, visioconférences ou encore, externalisation des lieux de travail ne sont plus le seul apanage de quelques entreprises éclatées géographiquement et férues de nouvelles tendances. Ces méthodes de travail franchissent désormais les portes de toutes les entreprises, au regard des gains qu’elles génèrent en termes de coûts, de temps et de réactivité…

La plupart des entreprises se penchent aujourd’hui sur des programmes de rationalisation des coûts. Une démarche qui passe notamment par la réduction des déplacements professionnels, coûteux en termes de transport et de logement mais également de temp improductif. «La réflexion des entreprises en la matière est devenue d’autant plus importante qu’elles sont de plus en plus nombreuses à développer leurs activités sur l’ensemble du territoire national voire à l’échelle internationale», précise Michel Dudet, Directeur Innovation des Services IP chez Orange Business Services. Par ailleurs, et au regard du contexte économique, les entreprises évoluent dans un environnement de plus en plus concurrentiel. «Alors que la compétitivité devient exacerbée, la mise en œuvre de méthodes de travail différentes, appuyées sur des technologies de communication performantes, leur permet d’accélérer leurs prises de décisions et de gagner en compétitivité», ajoute Michel Dudet.
«Au travers de ces technologies, les collaborateurs de l’entreprise gardent un contact permanent entre eux et ce, où qu’ils se trouvent», indique pour sa part François Moïse, Responsable activité communication unifiée et collaboration chez Cisco. «Ils accélèrent ainsi leurs travaux de R&D ainsi que la mise sur le marché de nouveaux produits et services bénéficiant ainsi d’un retour sur investissement plus rapide». Enfin, si le développement durable n’est pas aujourd’hui la première préoccupation des entreprises, il reste un élément stratégique important. «Au-delà de l’aspect environnemental, le développement durable intègre également une composante sociétale, de plus en plus plébiscitée par les collaborateurs des entreprises. Limiter les déplacements permet ainsi de réduire les émissions de CO2 mais également le niveau de stress des salariés concernés, contribuant ainsi à leur bien- être au travail», poursuit Michel Dudet.

Des réunions virtuelles nées avec les conférences téléphoniques
Beaucoup d’entreprises n’ont pas attendu la crise pour organiser des réunions virtuelles. L’arrivée de la téléphonie sur IP et des forfaits illimités ont ainsi contribué au développement des conférences téléphoniques.


Malgré une croissance économique qui s’annonce peu réjouissante pour les mois à venir, le marché du voyage d’affaires montre, pour sa part, une véritable faculté de résistance avec une augmentation des budgets voyages de 2.9 % sur le marché européen. Retour sur les principales tendances qui ont marqué cette année 2011 et sur les perspectives d’avenir de ce secteur.

Depuis 2010, près des deux tiers des en­treprises interrogées par l’Association Française des Travel Managers (AFTM) , dans le cadre d’une étude menée en 2011, n’ont pas revu leur politique voyage en dépit des crises successives. La crise des dettes souveraines, qui s’est étendue cette année et dont chacun peine à pronostiquer une issue, plonge une majorité d’entreprises dans l’expectative et, par voie de conséquence, modère le frémissement de libéralisme observé en 2010 chez certaines d’entre elles en matière de politique voyage. Si la tendance majoritaire des politiques voyage est à la stabilité, les efforts demandés aux Travel Managers ont porté et porteront en 2012 sur la maîtrise des budgets. La phrase la plus entendue chez les Travel Managers est d’ailleurs désormais « d’accord pour voyager plus, mais à budget constant ». Ce qui laisse donc présager de belles négociations pour les contrats à venir.


> AirPlus International
Des solutions toujours plus innovantes pour les déplacements professionnels
> Thalys
Thalys à l'heure du numérique
> GetThere
GetThere toujours à la pointe, lancement d'un nouveau portail dédié aux Organisateurs de voyages
> AXC
AXC, le partenaire voyages des entreprises

A l’heure où la rationalisation des coûts est de rigueur dans les entreprises, le poste voyage d’affaires fait l’objet de toutes les attentions. D’où l’intérêt de mettre en œuvre, dans les entreprises les meilleures pratiques et pourquoi pas, une politique voyage d’affaires.

Touchées de plein fouet par la morosité économique et la crise financière actuelle, les entreprises tendent aujourd’hui à renforcer leur vigilance sur les coûts induits par le poste voyage d’affaires.
Certes, la démarche, pour certaines, n’est pas nouvelle. «Les entreprises passent d’une démarche d’administration à une démarche de gestion et de maîtrise du poste voyage d’affaires», souligne à ce sujet Gilles Bobichon, Responsable de la BU Gestion des Notes de Frais de Dimo Gestion. «Elles cherchent donc à structurer davantage leur politique voyage d’affaires pour améliorer les processus et réaliser ainsi des économies d’échelle». Fort de ce constat, les entreprises multiplient les initiatives pour mettre en oeuvre des procédures d’organisation, de paiement et de contrôle des déplacements professionnels de leurs collaborateurs.
Une démarche qui conduit certaines entreprises à définir une politique voyage d’affaires ou tout au moins, à établir les meilleures pratiques en la matière.

Définir une politique voyage d’affaire adaptée

D’après une étude menée par Carlson Wagonlit Travel (mai 2008), les entreprises peuvent économiser 20 % en moyenne sur l’ensemble de leurs dépenses de voyages en améliorant leur politique voyage et son respect. Une politique voyage bien définie et comprenant des directives claires peut ainsi générer jusqu’à 8 % d’économie sur les dépenses totales de voyages d’une entreprise. Cette définition d’une politique voyage d’affaires nécessite néanmoins une réflexion en amont sur les procédures en place et les besoins de l’entreprise. «L’audit des pratiques de l’entreprise en matière de voyage d’affaires est nécessaire à toute réflexion sur leur amélioration», ajoute Gilles Bobichon. Plusieurs acteurs du voyage d’affaires mais également des sociétés de conseils spécialisées proposent d’accompagner les entreprises dans cette démarche. L’audit permet de définir ensuite les procédures de réservation, de paiement, de suivi et de contrôle adaptées aux besoins de l’entreprise mais également de mettre en œuvre des barèmes applicables en fonction du poste occupé par le collaborateur qui se déplace. «Cette phase de réflexion en amont doit être menée par la Direction de l’entreprise en étroite concertation avec les syndicats et le comité d’entreprise», précise Didier Souhard, Président AXC.


> AirPlus International
Les moyens de paiement : la pierre angulaire du voyage d'affaires

En 2014, les maîtres-mots des Travel Managers seront la rationalisation des coûts, encore et toujours, mais également la qualité de service. Deux tendances fortes qui ressortent de l’ensemble des études réalisées sur le voyage d’affaires ces derniers mois et qui vont également dans le sens d’une meilleure convergence entre les attentes des entreprises et les besoins des collaborateurs.


> Air France
Air France investit pour les voyageurs d'affaires
> Appart’City®
Les résidences hôtelières cœur de villes qui s'affirment comme la référence du marché
VOTRE PARTENAIRE
 

Attentifs aux nouvelles attentes des entreprises et de leurs collaborateurs en matière de voyages d’affaires, les acteurs de la place revisitent leurs prestations. Une adaptation qui touche aussi bien le contenu de leurs produits et services que leurs grilles tarifaires.


> Sun International
Sun International met son expertise au service des voyageurs d'affaires

Alors que les prix de l’hôtellerie repartent à la hausse, les prestataires de la place développent leurs services à destination des voyageurs d’affaires.

Sur le marché de l’hôtellerie, les prestataires ont actuellement peu de visibilité sur les tendances à venir, car les semaines d’activité sont inconstantes, les engagements des entreprises peu lisibles et enfin les tarifs proposés par les hôteliers changent régulièrement. Néanmoins certains grands groupes tels qu’Accor continuent d’enregistrer des résultats satisfaisants. « Depuis le début de l’année, nos résultats relatifs à l’hôtel­lerie d’affaires sont plutôt bons, notamment sur certaines destinations : notre activité au-delà de l’Europe (Brésil, Australie), est ainsi assez soutenue », explique Ludovic Dupont , VP Distribution Travel Agencies / Meetings & Events, Groupe Accor.  Les résidences hôtelières urbaines, à l’instar d’Adagio City Aparthotel ou encore les Citadines continuent également de se développer. Sur ce marché, l’offre s’est ainsi étoffée de +40 % en 4 ans (Deloitte Conseil 2011). Ces résidences apportent en effet une réponse adaptée aux moyens et longs séjours, notamment en matière de prix.  D’autant qu’après avoir enregistré une stagnation en 2010, les prix de l’hôtellerie traditionnelle sont repartis à la hausse dès le 1er semestre 2011. Une tendance qui ne s’infléchit pas en ce début d’année 2012.


> Accor
Réservez une salle de réunion sur Internet n’a jamais été aussi facile
> hotel.info
hotel.info, facilitateur de négociations
> Adagio
Les Aparthotels Adagio : une réponse adaptée au contexte de crise
> Appart’City Cap Affaires®
Une offre pertinente par excellence

Si en temps de crise les voyages d’affaires restent stratégiques pour de nombreuses entreprises, les budgets alloués à ce poste font aujourd’hui plus que jamais l’objet de toutes les attentions. La conjoncture actuelle incite en effet à une optimisation de la politique voyage d’affaires. Une démarche qui passe par un renforcement de l’automatisation, du contrôle et du suivi des procédures mais également par une responsabilisation accrue de chacun des voyageurs.

«Les difficultés économiques actuelles sont une véritable occasion, pour les entreprises, de démontrer l’intérêt et l’utilité d’une politique voyage d’affaires optimisée», explique Christophe Renard, Vice Président Business Intelligence CWT. «Alors que l’économie mondiale entre en récession, de nombreuses entreprises entendent contrôler leurs coûts tout en limitant l’impact de ces mesures de réduction des coûts sur leur activité. Cela passe par la nécessité de voyager intelligent». Ainsi, d’après une enquête réalisée par Carlson Wagonlit Travel en octobre dernier, 37 % des entreprises prévoient une diminution des déplacements professionnels en 2009, par rapport à 2008, quand 20 % seulement anticipent une augmentation des voyages. Des chiffres sur lesquels il convient de rester particulièrement vigilant au regard du contexte actuel. «Cette année, les entreprises vont se focaliser sur les déplacements indispensables et notamment ceux effectués auprès de leurs clients, limitant par ailleurs les déplacements internes», analyse ainsi Laurent Englant, Directeur Commercial Amadeus.


Sur un marché devenu fortement concurrentiel, les transporteurs jouent la carte du service pour séduire les voyageurs d’affaires.

Le marché des transporteurs pour les voyageurs d’affaires ne cesse d’évoluer notamment sous l’emprise du développement de la concurrence entre les compagnies aériennes traditionnelles, les low cost et le ferroviaire. Une concurrence qui va d’ailleurs s’élargir avec la mise en place à venir d’un réseau ferroviaire transeuropéen à grande vitesse. Dans ce contexte fortement concurrentiel, la demande des entreprises en matière de transports ne cesse de se développer. Ainsi, l’Association du Transport Aérien International (IATA) a révélé que la demande dans le secteur « passagers » a augmenté de 5.9 % sur l’ensemble de l’année 2011, par rapport à 2010.


> Appart’City®
Appart’City®, modernisation et innovation !

Alors que les budgets «déplacements professionnels» des entreprises fondent comme peau de chagrin, les prestataires hôteliers affûtent leurs armes, misant sur leurs capacités d’adaptabilité, notamment en termes de tarification et d’organisation.

Si, dans un contexte de crise, les entreprises cherchent à réduire leurs coûts et à diminuer leurs charges d’exploitation, elles entendent également rester à un haut niveau de compétitivité», explique Philippe Piat, Directeur général d’Appart’City. «La notion de mobilité demeure ainsi essentielle pour motiver l’ensemble des collaborateurs ainsi que pour garder le contact avec les partenaires, fournisseurs et clients. Les déplacements professionnels sont donc toujours légions, mais s’organisent désormais sur la base de nouvelles contraintes en tête desquelles figure la rationalisation des coûts». Une nouvelle donne qui n’est pas sans conséquence sur le choix des établissements hôteliers retenus dans le cadre des déplacements et/ou manifestations professionnels.

Repenser le budget hôtel
La dépense hôtel représente en moyenne près de 40 % du budget voyage des entreprises et pourtant, elle reste généralement sous-estimée et mal gérée. «Dans le monde, plus de 250 000 hôtels, membres d’une chaîne ou indépendants, sont utilisés par les voyageurs d’affaires», explique Christophe Renard, Vice-président de Carlson Wagonlit Travel, chargé de l’intelligence économique.


Page 23 sur 30

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Avril 2022
GPO MAGAZINE N°109
Recevoir la
 version PRINT en cliquant ici

EXTRAIT GPO 109.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vient de paraître GPO Magazine de Mars 2022
ÉDITION SPÉCIALE SÉCURITÉ NUMÉRIQUE
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2022-03 Secu numerique.jpg

Livres Blanc et E-book

Les clés pour réussir l’intégration de la signature électronique au sein de son organisation !
Au travers de son livre blanc consacré à « La signature électronique et son intégration…
Comment passer à la facture électronique ?
En permettant un traitement automatisé et sécurisé, la facture électronique facilite la comptabilité des factures…
Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts