Les entreprises sont plus conformes à la réglementation sur des quotas de femmes si elle est imposée par la loi

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Selon une étude de la Business School (anciennement Cass Business School), une entreprise qui est tenue par la législation nationale de respecter un quota minimum de femmes dans son conseil d'administration montre des compétences plus élevées et une plus grande diversité par rapport à une entreprise opérant dans un pays où une telle loi n’existe pas.

Sonia Falconieri, maître de conférences en finance et Chiara De Amicis, doctorante en finance de la Business School (anciennement Cass Business School) avec Moez Bennouri du Montpellier Business School, ont étudié la participation féminine aux conseils d'administration de sociétés cotées en Grande Bretagne, France et Italie sur la période de 14 ans.

Chaque pays dispose de ses propres lois sur les quotas de femme, comme suit :

  • Royaume-Uni - un ratio volontaire et souple d'au moins 25 % de représentation féminine dans les conseils d'administration du FTSE100 (cent entreprises britanniques les mieux capitalisées cotées à la bourse de Londres) a été recommandé par le rapport Davies de 2011, puis modifié à 33 % en 2015. Il a également été conseillé au FTSE250 d'atteindre ce taux d'ici 2020.

  • France - Les quotas des femmes dans les conseils d’administration mis en place en 2011 exigeaient que les entreprises cotées et non cotées de plus de 500 employés et de plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires aient un minimum de 20 pour cent de représentation féminine dans leurs conseils d'administration. Ce taux est passé à 40 pour cent en 2014. Le non-respect de cette obligation entraîne l'annulation des nominations au conseil d'administration et la suspension du paiement des jetons de présence.

  • Italie - Des quotas sont entrés en vigueur en 2012, exigeant des sociétés cotées en bourse qu'elles aient au moins 20 % de représentants de chaque sexe lors du premier renouvellement de leur conseil d'administration, et 33 % après le deuxième renouvellement. Le non-respect de cette obligation entraîne de lourdes amendes, voire l'annulation potentielle des mandats d'administrateur.

L'étude a montré que l'introduction d'une réglementation était le principal catalyseur de l'augmentation de la présence des femmes dans les conseils d'administration, ce phénomène étant nettement plus marqué en France et en Italie dans le cadre de régimes obligatoires plutôt que volontaires. Les données recueillies ont également montré une nette augmentation de la conformité avec la législation en vigueur.

Une autre étude réalisée pour déterminer la "qualité" de ces conseils d'administration dans le cadre des lignes directrices sur les quotas de femmes n'a montré aucune détérioration et même, dans plusieurs cas, une amélioration lorsque les quotas étaient obligatoires.

D’après Sonia Falconieri : « La diversité des conseils d'administration est cruciale pour le succès et la durabilité d'une organisation. La crise pandémique actuelle risque de voir les pays qui n'appliquent pas de quotas sur la diversité de genre faire un grand pas en arrière en termes de représentation féminine au sein des conseils d'administration. Notre étude démontre que les entreprises sont plus conformes à la réglementation sur la diversité de genre dans les conseils d’administration si elle est imposée. En outre, nous ne trouvons aucune preuve suggérant que « la qualité » des conseils d’administration, normalement associée à un contrôle efficace, se détériore en vertu de cette réglementation obligatoire ».

« Malgré cela, la réglementation sur les quotas de femmes n'a pas encore eu un impact positif global sur la nomination de femmes cadres ou présidentes de conseil d'administration, ce qui reste un grand défi et un obstacle à l'égalité de genre », poursuit la chercheuse.

Lu 723 fois Dernière modification le jeudi, 11 mars 2021 13:00

Annonces

300x250 ebook ai fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Novembre-Décembre 2021
GPO Magazine N°108
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

 Vignette extrait GPO 108.png

Paru en Octobre 2021
Hors-série Transformation digitale

Extrait GPO HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.