Quelle culture du feedback en France ?

Etudes Écrit par  lundi, 23 septembre 2019 15:42 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le cabinet de management MoreHuman Partners publie en exclusivité les résultats de son premier baromètre annuel sur le feedback en France. Dans leur vie professionnelle, personnelle ou pendant leurs études, les Français attendent plus de retours de la part de leurs pairs, que les remarques soient positives ou non.


Selon les résultats de l’enquête, 95,36% des sondés estiment que si on apprenait à mieux donner et recevoir du feedback, on ferait du monde un endroit un peu plus heureux. 4,64% ne sont en revanche ni « d’accord » ni « pas d’accord ».

Dans leur environnement professionnel, 55% des Français estiment manquer de reconnaissance. Concernant leur environnement personnel, le résultat est moindre : 49% des répondants indiquent manquer de reconnaissance.

Les Français souhaitent plus de transparence

Côté professionnel, 81% des personnes interrogées ont besoin de savoir à la fois ce qu’ils font de bien mais également ce qu’ils font de mal. 8% souhaitent savoir uniquement ce qu’ils font de bien. 6% ne ressentent pas le besoin d’avoir un feedback. Enfin, 5% des répondants ont besoin de savoir uniquement ce qu’ils font de mal.

Les chiffres ne sont pas les mêmes lorsqu’il s’agit de l’environnement personnel. Ainsi, 65% des personnes interrogées ont besoin de savoir à la fois ce qu’ils font de bien mais également ce qu’ils font de mal. 15% ne ressentent pas le besoin d’avoir un feedback. 14% souhaitent savoir uniquement ce qu’ils font de bien. Et 6% des répondants ont besoin de savoir uniquement ce qu’ils font de mal.

En milieu professionnel, 61% désirent recevoir plus de feedback positif et 48% plus de feedback correctif.

En milieu familial, 50% voudraient plus de feedback positif et seulement 22% attendent plus de feedback correctif (deux fois moins qu’en milieu professionnel). Par ailleurs, plus d’un quart des Français (26%) estime recevoir trop de feedback négatif à la maison (ils ne sont que 16% en milieu professionnel).

Les Français confiants dans leurs capacités à donner leur avis

En milieu professionnel, la majorité des Français considère être à l’aise pour donner du feedback positif comme correctif. En effet, le baromètre met en lumière que 65% des répondants se sentent à l’aise pour dire à la fois ce que quelqu’un fait de bien et ce qu’il fait de mal. 27% sont à l’aise pour dire quand quelqu’un fait bien quelque chose. Seulement 2% des sondés est à l’aise à l’idée de dire aux autres qu’ils font « mal » quelque chose. Enfin, 5% ne se sent confortable dans aucune des deux situations.

Dans leur vie personnelle, près de trois quarts des Français sont à l’aise pour dire à la fois ce que quelqu’un fait de bien et de mal. 19% sont à l’aise uniquement pour dire quand quelqu’un fait « bien » quelque chose. 6% des sondés est à l’aise à l’idée de dire aux autres qu’ils font « mal » quelque chose. Et 4% n’est à l’aise dans aucune des deux situations.

« Désormais, n’importe qui peut nous faire grandir, ce n’est plus l’apanage de l’instituteur ou du manager. Notre voisin, notre collègue peuvent nous faire grandir. L’acte de nourrir l’autre n’est plus réservé à une élite. Parallèlement, le monde s’est énormément complexifié et accéléré. De ce fait, nous avons besoin de retrouver nos repères grâce au retour de notre entourage », déclare Stéphane Moriou, Président-Fondateur de MoreHuman Partners

Les fréquences déclarées de feedback positif donné sont très élevées : 2/3 des gens pensent qu’ils en donnent plusieurs fois par semaine. On pense aussi parler beaucoup du négatif : un tiers au travail (33%) un près de la moitié à la maison (48%) parlent de ce qui ne va pas plusieurs fois par semaine.

Les études supérieures, endroit le moins propice aux feedbacks utiles

Que ce soit au cours des études, dans la vie privée ou professionnelle, le dernier point de l’étude fait ressortir que le nombre de personnes donnant un feedback utile est faible.

D’après les résultats, L’école est le lieu où nous rencontrons le moins de personnes qui nous donnent un feedback qui nous fait grandir, avec une moyenne de 4,10 personnes.

L’entreprise est le lieu qui nous donne le plus de feedback avec une moyenne de 5,95 personnes.

« Le nombre de Dunbar nous apprend qu’un être humain peut maintenir en moyenne 150 relations stables avec d’autres personnes. Pourtant, les répondants à l’étude évaluent à moins de 5 le nombre de personnes qui leur ont donné un feedback vraiment utile.
Cela voudrait dire que seulement 7,5% des gens nous donnent ce feedback dont nous avons besoin », ajoute Stéphane Moriou.


Lu 11855 fois

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Juin 2022
EDITION SPÉCIALE FINANCE
Recevoir la
 version PRINT en cliquant ici
Recevoir la version NUMÉRIQUE en cliquant ici

 Capture d’écran 2022-07-01 à 12.43.09.png 

Paru en Avril 2022
GPO MAGAZINE N°109
Recevoir la version PRINT en cliquant ici

EXTRAIT GPO 109.png

Livres Blanc et E-book

Toutes les solutions IT pour pouvoir moderniser ses infrastructures
Pour répondre aux défis de compétitivité, de cybersécurité, de performance opérationnelle et d’urgence climatique, les…
Les clés pour réussir l’intégration de la signature électronique au sein de son organisation !
Au travers de son livre blanc consacré à « La signature électronique et son intégration…
Comment passer à la facture électronique ?
En permettant un traitement automatisé et sécurisé, la facture électronique facilite la comptabilité des factures…
Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts