Transformation ou rupture dans l’organisation du travail, il faut choisir

Etudes Écrit par  jeudi, 09 juillet 2020 09:36 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une enquête originale a été réalisée par la chaire « Sens & Travail » de l’Icam, école d’ingénieur, en partenariat avec HEC Montréal et le Think-tank Synopia. La période de confinement, véritable laboratoire grandeur nature, a permis d’étudier le comportement des dirigeants et des cadres dans leur façon de travailler, de manager et de les interroger sur l’avenir.

Entre le 26 mars et le 30 avril 2020, 1685 personnes, issus d’entreprises privées (58 %), du secteur public (27 %) et du secteur associatif (14 %) ont répondu à une enquête nationale en ligne. Plus de 75 % des personnes interrogées étaient en télétravail.

5 thèmes ont été traités : le travail pendant et après le confinement, les pratiques de management, les compétences acquises, le sens du travail et la cohésion sociale.

Deux facteurs explicatifs ont été retenus pour analyser les résultats : 3 positions hiérarchiques dans l’organisation :

 Les numéros 1 des organisations, qu’ils soient chefs d’entreprises, d’établissements publics et d’associations (248 personnes)
 Les cadres supérieurs du privé, dans les associations et les hauts fonctionnaires (730 personnes)
 Les cadres proches du terrain (707 personnes)

3 tranches d’âge : les moins de 30 ans (273 personnes), les quarantenaires (291 personnes) et les plus de 60 ans (392 personnes)

4 défis de management pour une meilleure organisation du travail

Durant la période de confinement, le sens des relations au travail a changé

Enquete derriere les masquesSi pendant le confinement, l’intérêt que chacun accorde à son travail personnel n’a pas changé pour les 2/3 des répondants, ce sont les relations de travail qui ont changé pour 48 % des cadres. Et pour la moitié d’entre-eux, avec beaucoup moins d’intérêts alors que pour l’autre moitié, pour plus d’intérêt. Il y a donc des bonnes pratiques dans les relations de travail, comme des mauvaises qui auraient besoin d’être identifiées dans les équipes.

Les cadres sont dubitatifs sur l’engagement et la volonté de la direction de faire évoluer les pratiques de management 

  • 51 % des répondants disaient vouloir faire des propositions de modifications dans la façon de travailler. Pour accompagner cette transformation, 58 % des chefs d’entreprises, d’établissements publics ou associatifs sont prêts à s’engager dans de nouvelles pratiques de management.

  • Au contraire, 24 % des cadres supérieurs et 22 % des cadres n’ont pas confiance dans leur manager direct ou dans la direction pour engager ces évolutions dans les pratiques de management. Quant aux autres, le manque d’envie concerne 36 % des cadres supérieurs et 44 % des cadres, pour trois raisons : les anciennes habitudes qui reprendront le dessus, le manque d’envie de l’équipe ou le manque de réceptivité du manager. 

Les moins de 30 ans sont moins concernés ou fatalistes sur l’avenir de l’organisation du travail ?

Seul 43 % de cette tranche d’âge envisagent de proposer des modifications dans la façon de travailler après le confinement, alors que 60 % de la tranche d’âge 40-49 ans se disent vouloir être force de proposition.

Les jeunes comptent développer davantage de lien social 

  • 83 % des moins de 30 ans expriment un grand besoin de développer des relations sociales à l’issue de cette expérience de confinement. Ils souhaitent maintenant consacrer plus de temps à la famille, aux amis et aux collègues en dehors des heures de travail ainsi qu’aux loisirs ou à une association.

  • Nous invitent-ils à lever la barrière qui sépare habituellement la vie professionnelle de la vie personnelle ? 

Accéder au rapport complet

Lu 317 fois Dernière modification le jeudi, 09 juillet 2020 10:17

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître l'édition de Juillet 2020
Entreprise AGILE et Gestion de la MOBILITÉ
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

Capture d’écran 2020-07-18 à 19.05.29.png 

Paru en Juin 2020
La FONCTION FINANCE à l'heure du digital

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2020-06-Digit fonction finance.jpg

Livres Blanc et E-book

Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.