Le Crowdinvesting se réinvente en France

Etudes Écrit par  jeudi, 28 février 2019 09:40 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(1 Vote)

L’édition de 2018 du baromètre du crowdfunding en France, publié par Financement Participatif France et KPMG, vient de paraître. Focus sur l’évolution du crowdinvesting, avec une nouvelle étude auprès des plateformes concernées.


Selon le dernier baromètre de Financement Participatif France, la croissance du crowdfunding se confirme, avec +20 % de fonds collectés en 2018. L’investissement continue en revanche de reculer (-19 %) comme amorcé en 2017. Cette baisse se fait sentir essentiellement dans l’investissement en capital ou crowdequity, qui souffre de la suppression des incitations fiscales liées à l’ISF et d’un report de l’investissement des particuliers vers le prêt, qui est à + 40 % en 2018.

Un autre fait marquant de ce baromètre : les montants collectés par les start-up, tous modes de financement participatif confondus, ont diminué de 40 millions en 2017 à 30 millions en 2018. Non seulement l'investissement en capital diminue, mais une partie concerne des projets immobiliers. À titre d’exemple, Wiseed a financé 105 projets en 2018 dont 74 d’immobilier.

À l’inverse de cette tendance, les levées de fonds en royalties font + 140 % entre 2017 et 2018. Cela peut sembler peu significatif compte tenu des montants collectés (1,2 million en 2018), mais l’analyse du nombre de projets financés met en évidence la pertinence du royalty crowdfunding pour le financement de l’amorçage en France.

À noter que le financement en royalties et le financement en capital sont complémentaires : les royalties interviennent souvent en amont de la commercialisation, pour des levées de fonds de 50 K€ en moyenne, qui permettent de faire effet levier et de valider les KPI nécessaires pour une levée de fonds en capital. C’est le cas de l’entreprise Naoden, par exemple, qui a levé 90 000 € en royalties avec WE DO GOOD à la création et 2 ans plus tard 750 K€ en capital, dont 250 K€ sur WISEED.

Nombre de start-up financées par plateforme en crowdinvesting en 2018

En 2018, 174 projets ont été financés en crowdinvesting sur 24 plateformes (dont 23 de capital et 1 de royalties), de plus en plus de projets financés en crowdequity concernent non pas des start-up mais des projets immobiliers. Après étude auprès de ces 24 plateformes, il apparaît que 139 projets concernent le financement d’entreprises en amorçage, dont 26 en royalties via WE DO GOOD.

Ainsi, avec 26 start-up financées en 2018 sur 139 (soit 18,7 %), WE DE GOOD, acteur français des royalties, devient la première plateforme de crowdinvesting en France en nombre d'entreprises financées. WE DO GOOD est suivie de près par Wiseed, avec 21 entreprises financées, soit 15,1 %.

Les royalties, la solution pour le financement de l’amorçage ?

WE DO GOOD est le précurseur français du financement en échange de royalties : en échange de leur financement, les entreprises financées s’engagent à verser un pourcentage de leur chiffre d’affaires futur à leurs investisseurs, pendant une durée déterminée. Un modèle de financement et d’investissement hybride, entre le capital et le prêt, dont le caractère innovant a été reconnu à plusieurs reprises : WE DO GOOD a reçu le label Financement Innovation, été finaliste du Global Fintech Challenge et reçu le prix coup de coeur fintech de l’année en 2017.

Du fait de la simplicité du modèle des royalties, plus simple et souple que l’equity, WE DO GOOD vise atteindre 50 % de part du marché du crowdinvesting à l’horizon de 3 ans en termes de nombre de projets financés.

Pour Caroline, investisseuse, “l'intérêt de l'investissement en royalties, c'est de soutenir un projet auquel on croit et de bénéficier d’un retour positif en cas de succès. Et tout cela de manière simple et rapide pour les deux parties”. L’investisseur gagne en liquidité, ce qui permet de générer une dynamique d’investissement plus fluide et régulière que l’investissement en capital.

Lu 3440 fois

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître notre édition de Novembre 2019 de GPO Magazine en version Print - Acheter dès maintenant votre exemplaire papier. Et pour acheter la version numérique cliquer ici.

 

MAG DIGITAL Lire EXTRAIT GPO 104-300-250 pix.jpg

Découvrez notre édition spéciale Transformation Digitale en entreprises.

MAG DIGITAL Lire-extrait HS 2019-09 Transfo digitale-300-250 pix.jpg

 

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.