Industrie 4.0 : le compte à rebours a commencé pour les fabricants

Etudes Écrit par  mercredi, 03 avril 2019 13:11 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Siemens Financial Services (SFS) a publié une nouvelle étude qui donne une estimation du « point de basculement », ce moment où la moitié des fabricants auront substantiellement migrés vers des plateformes de production de l’Industrie 4.0.


Pour l’industrie manufacturière, la question principale n’est plus de savoir « si » il faut investir dans la transformation digitale, mais plutôt « quand » investir dans celle-ci. Selon les précédentes études de SFS, la valeur financière potentielle de la digitalisation pourrait être de 6,3 à 9,8 % de chiffre d’affaires annuel total d’ici 20251.

Sur la plupart des marchés, les précurseurs (les 50 % d’acteurs qui investissent en premier dans de nouvelles technologies ou dans de nouveaux modèles d’activité) sont ceux qui pourront tirer le plus grand parti de cet avantage concurrentiel, au détriment des concurrents qui n’auront pas encore franchi le pas. Pour l’autre moitié « à la traîne », l’investissement dans les nouvelles technologies ou les nouveaux modèles reste un impératif, mais leurs chances d’en tirer un avantage concurrentiel s’évanouissent car la digitalisation des « suiveurs » n’est qu’un simple alignement sur la nouvelle norme du marché.

Pour les besoins de l’étude, SFS a interrogé des fabricants, des associations professionnelles, des consultants en gestion et des universitaires aux quatre coins du globe afin d’évaluer le temps nécessaire pour atteindre ce « point de basculement » de 50 % de fabricants convertis. Cette prévision permet d’avoir une évaluation des opportunités de retour sur investissements liés à la transformation digitale des fabricants. Ainsi, les grands fabricants devraient prendre entre 5 et 7 ans pour atteindre ce stade, alors que ce délai devrait être plus long pour les PME manufacturières - entre 9 et 11 ans.

Les répondants ont également été interrogés sur la proportion de fabricants ayant mis en œuvre un important projet pilote lié à l’Industrie 4.0. Cette question permet d’avoir un bon aperçu du taux actuel d’adoption, car beaucoup de fabricants commencent leur aventure dans l’Industrie 4.0 en testant de nouvelles technologies ou solutions avant de se lancer dans un déploiement total de la transformation digitale. L’étude révèle ainsi que 70 à 80 % de grandes entreprises ont mis en place un projet pilote significatif pour des solutions de production Industrie 4.0, contre 40 à 50 % de PME.

Par ailleurs, il a été demandé à des fabricants établis dans les mêmes régions leur point de vue sur le rôle joué par les financements spécialisés dans la réalisation de leur transformation digitale. Les difficultés dans la réalisation de la transformation digitale ont tendance à tourner autour de la question du financement : comprendre les avantages commerciaux de l'industrie 4.0, être sûr qu'il y aura un retour sur investissement fiable, et payer la technologie de l’Industrie 4.0 à un rythme plus lent ou égal aux gains commerciaux escomptés, pour ainsi obtenir un investissement durable et rentable. Les techniques de financement qui permettent une transformation digitale durable sont aujourd'hui connues sont le nom de « Financement 4.0 ». Ces techniques couvrent tous les besoins, depuis l'acquisition d'une machine unique jusqu'au financement d'une toute nouvelle usine, et même jusqu’au rachat d'un concurrent.

« La question n’est plus de savoir s’il faut investir dans la transformation digitale mais quand investir et comment », explique Thierry Fautré, Président de Siemens Financial Services, France. « La plupart des fabricants de premier plan, grands ou petits, sont à la recherche de méthodes durables pour investir dans la transformation digitale de sorte à tirer des avantages concurrentiels en faisant partie des premiers 50 % d’adoptants. Mais les défis sont nombreux, et beaucoup d’entre eux tournent autour de l’aspect pratique de l’investissement dans la technologie et les machines requisesLes fabricants visionnaires ont recours à des solutions de Financement 4.0 pour accélérer leur transformation digitale de sorte à maximiser leur avantage sur le marché et à damer le pion à leurs concurrents ».

1 Siemens Financial Services, La prime de productivité de la digitalisation, 2017.

Méthodologie
Il a été demandé à 41 sondés leur point de vue sur la mise en oeuvre actuelle des projets pilotes Industrie 4.0. Il a également été demandé à ces mêmes sondés d’estimer combien de temps (en années) il faudrait pour qu'une majorité (+de 50 %) de fabricants mette en oeuvre la transformation digitale (Industrie 4.0.) dans leurs processus de production. Parmi les sondés figuraient 2000 grands fabricants internationaux, des associations professionnelles, des consultants experts en management et des universitaires, couvrant ainsi les États-Unis, l’Europe et la région Asie-Pacifique. Les sondés ont été questionnés entre septembre 2018 et janvier 2019. Dans le cadre de l’étude, 26 fabricants de ces régions ont également été invités à donner leur point de vue sur le rôle joué par les solutions de financement spécialisées dans la réalisation de la transformation vers l’Industrie 4.0.


Lu 249 fois

Annonces

m4b2019 300x250

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître notre édition spéciale Transformation Digitale en entreprises et commandez la version numérique pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire-extrait HS 2019-09 Transfo digitale-300-250 pix.jpg

Extrait de l'édition Transformation digitale 

 

Découvrez notre édition de juin 2019 de GPO Magazine. Découvrez un extrait et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC 

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO103-300-250pix.jpg

Extrait du dernier numéro

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.