L'impact des délais de paiement chez les TPE-PME

Etudes Écrit par  mercredi, 03 juin 2020 09:34 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(3 Votes)

Pour la seconde édition de son baromètre annuel consacré aux délais de paiement chez les TPE-PME, la solution de gestion d’entreprise Sellsy s’est associée à la fintech GoCardless, spécialisée dans les prélèvements bancaires et les paiements récurrents. Si les délais de paiement pratiqués sont de 35 jours en moyenne, l’étude révèle que près de la moitié des professionnels interrogés (49%) a constaté une hausse de ces délais au cours des 5 dernières années, soit 3 points de plus qu’en 2019.

La période de confinement a également renforcé cette tendance : 48% du panel interrogé a constaté une augmentation des délais de paiement ces deux derniers mois. La crise liée à la pandémie a également impacté les revenus de la majeure partie des entreprises. Ainsi, 76% d’entre elles anticipent déjà un chiffre d’affaires inférieur à celui de 2019.

Lutte contre les retards de paiement : TPE et PME, les grandes perdantes

Dans un contexte où les retards perdurent et pénalisent durement les TPE-PME, les pistes de réflexion s’additionnent pour tenter de trouver des solutions à un mal qui serait à l’origine de 25% de faillites de ces entreprises. Parmi elles, le rapport du think tank Terra Nova qui préconise un fond d’aide aux PME alimenté en partie par les amendes payées par les mauvais payeurs, ou encore le durcissement des amendes records infligées par la DGCCRF.

Pour autant, le baromètre Sellsy et GoCardless souligne que l’impact causé par ces retards est encore bien présent chez les TPE-PME en 2019, puisque 4 entreprises sur 10 déclarent à nouveau que leur activité a déjà été mise en péril à cause des délais de paiement pratiqués, soit 42% des interrogés (38% en 2019). En 2020, 29% des répondants déclarent un pourcentage d’impayé de plus de 5% du chiffre d’affaires (vs. 22% en 2019). Parmi les raisons, on retrouve la mauvaise foi de certains clients (42%) ainsi que la situation financière difficile de certains clients (39%). Les mouvement sociaux de 2019 ont quant à eux eu des répercussions directes sur la trésorerie des entreprises interrogées, puisque 35% des répondants déclarent avoir ressenti un impact sur leur chiffre d’affaires.

Covid-19 et délais de paiement – une réaction en chaîne

Dès l’annonce de la mise en place du confinement, et de la fermeture des commerces, les entreprises ont subi cet arrêt brutal de l’économie. Malgré les aides proposées, la facturation a été très perturbée et les retards de paiements se sont multipliés. En effet, 1 entreprise sur 2 déclare une augmentation des délais de paiement depuis mi-mars. Et pourtant, les entreprises ont continué à tourner : 75% ont poursuivi leur activité, dont 59% grâce au télétravail.

La baisse de la demande est ce qui a le plus touché les TPE-PME (68%) pendant cette période de confinement. 27% des répondants ayant constaté une augmentation des délais de paiement ont eu des clients impactés par la faillite de leurs fournisseurs (vs. 4% des répondants n’ayant pas subi d'augmentation des délais de paiement).

Une application de mesures digitales accélérée par un contexte de crise La 1ère édition du baromètre faisait état de 60% d’entreprises déjà équipées de logiciels de facturation, et 11% pour qui c’était un projet pour 2019. Une tendance qui s’est concrétisée puisque cette nouvelle étude révèle que 69% des répondants sont désormais équipés d’un logiciel ou d’une solution SaaS. Auprès des répondants n’utilisant pas de logiciels spécialisés pour gérer la facturation client, 25% déclarent que c’est un projet pour 2020 (vs. 11% en 2019) et 26% que c’est un projet pour les années à venir (vs. 15% en 2018).

À ces chiffres s’ajoutent le lien entre facturation digitalisée et réduction des délais de paiement : 30% des répondants utilisant un logiciel pour gérer la facturation client déclarent avoir constaté une diminution des délais de paiement (vs. 27% en 2018). La seconde édition de ce baromètre s’est également axée sur les solutions de paiement en ligne et prélèvement automatique, qui sont des outils complémentaires à l’automatisation de la facturation. Parmi les répondants, 49% ont automatisé leur processus de paiement avec ce type de solution, Paypal en tête (49%), et 54% d’entre eux ont observé une réduction des délais de paiement.

La crise liée au Covid-19 a été vécue comme un accélérateur de nouveaux usages pour de nombreuses entreprises : nouvelles manières de travailler, de manager, mais aussi de gérer son entreprise et sa trésorerie. Le paiement en ligne est la mesure la plus adoptée pour s’assurer d’être payé (31%). Parmi les entreprises qui ont subi une augmentation des délais de paiement, ce chiffre monte à 41%. Le prélèvement automatique est significativement plus envisagé au sein des entreprises ayant subi une augmentation des délais de paiement (32% vs. 12% des entreprises n’ayant pas subi d’augmentation).

La seconde édition de ce baromètre nous montre que, si les délais de paiement pratiqués par les clients ont tendance à diminuer légèrement, ils n’en restent pas moins une source d’angoisse pour la gestion de trésorerie des TPE-PME, d’autant plus en cette période de crise où l’impact de ces retards s’est durement fait sentir dès le départ. Mais au-delà des mauvais payeurs, trop d'entreprises B2B adoptent encore des processus manuels et fastidieux pour envoyer des factures ou pour suivre les impayés ”, précise Frédéric Coulais, co-fondateur de Sellsy. “ Dans un tel contexte, la digitalisation des processus de paiement et de facturation ouvre de nouvelles perspectives pour l'équipe financière, qui, associées aux mesures d’ordre public, peuvent inverser ce qui est tristement devenu la norme et aider les entreprises à une reprise d’activité, espérons-le, prospère ”.

Comme le montre ce deuxième baromètre, la crise du coronavirus a eu un fort impact sur la santé financière des entreprises, mettant plus que jamais les sujets de trésorerie au cœur de leurs stratégies", ajoute Laurent Peron, VP France de GoCardless. “ Dans ce contexte, les problématiques telles que l'optimisation du besoin en fond de roulement (BFR), ou le recouvrement, font particulièrement sens. En digitalisant leurs processus de paiement et de facturation, mais également en adoptant d'autres moyens de paiement tels que les paiement récurrents, les entreprises seront alors en mesure de retrouver la stabilité et l'efficacité financières dont elles ont tant besoin. Cette crise sera l'opportunité pour les entreprises d'adopter de bonnes pratiques en matière de recouvrement, tout en gardant une relation saine avec leurs clients ”.

Toutes les données ici présentées sont de YouGov France. L'enquête a été réalisée sur 200 salariés de TPE et PME dont le domaine de responsabilité est la finance et la comptabilité du 1er au 10 février 2020, puis du 5 au 13 mai avec l’ajout de questions reliées à l’impact du confinement. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France.

Lu 2153 fois Dernière modification le mercredi, 03 juin 2020 10:10

Annonces

pave cisco 2020

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître l'édition de Juin 2020
Recevoir la version numérique en cliquant ici

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2020-06-Digit fonction finance.jpg

Livres Blanc et E-book

Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.