5883 CONTENT gop 1000x90 2024 Microsoft Work Magic W24

L’export serait-il une simple affaire d'envie ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

> Verspieren
Verspieren, toujours un temps d'avance

Qu'ils dirigent une PME ou une grande entreprise, les chefs d'entreprise qui réussissent à l'international semblent finalement présenter des caractéristiques communes. Tous les professionnels s'accordent à penser qu'oser l'export c'est d'abord, avoir envie, suivre ses intuitions, respecter un minimum méthodologique et avoir quelque rigueur. Les exemples et témoignages qui suivent le révèlent.

Avant de regarder quelques cas de réussites avérées, il est intéressant d'approcher l'état d'esprit qu'il convient d'adopter pour une démarche export. Des surprises nous attendent et viennent bouleverser certaines idées reçues...

L'export, plus accessible qu'il n'y paraît
Pour un dirigeant de PME/PMI, il n'est pas toujours évident d'accepter l'idée qu'une activité internationale est plus facile à mettre en œuvre qu'il n'y paraît. Et pourtant ! En matière de produits industriels, de services exportables et de créativité globale, les entreprises françaises n'ont vraiment rien à envier à leurs homologues allemands, suédois, italiens....La barrière de la langue, notamment de l'anglais, est aujourd'hui un argument insuffisant pour justifier d'une timidité généralisée de trop de dirigeants de PME. Celles-ci ont de très sérieux atouts pour réussir et les aides, les subventions et les accompagnements divers et variés n'ont jamais été aussi nombreux qu'en France. Et nombre d'entrepreneurs européens aimeraient disposer d'autant d'outils et d'aides publics ou privés. Une fois n'est pas coutume !


« J'en ai assez d'entendre certains dirigeants de PME français penser et dire qu'ils n'ont pas les moyens de se lancer dans une activité internationale », nous dit Marc Hoffmeister, le Président de Classe Export qui ajoute : « il faut dédramatiser l'export, une erreur toujours possible n'est pas rédhibitoire. Il faut la considérer comme une expérience supplémentaire ».
Une position qui apparaît en décalage par rapport à l'antienne qui consiste à croire qu'un échec révèle l'incompétence ; la bonne attitude consistant plutôt à le considérer comme une expérience, comme une richesse porteuse d'avenir. Cette façon très anglo saxonne de voir l'export est, par exemple, confirmée quand on sait que des fonds d'état permettent de bénéficier d'une assurance prospection, distribuée par la Coface. Véritable droit à l'erreur, cette police d'assurance est-elle suffisamment connue des dirigeants de PME ayant une «pulsion export» ? Pas si sûr ! Autre produit financier venant réduire sensiblement les risques : l'aide à l'embauche de cadres spécialisés et dédiés export. Des solutions d'aides permettent d'en financer les coûts salariaux à 50 ou 80 % durant une année, voire au-delà.
Il semble que nombre de dirigeants rechignent à partir en campagne pour trouver des aides. Qu'il s'agisse de crédits ou de subventions, ils invoquent le manque de temps et la complexité des démarches à réaliser. «C'est dommage, car que ce soit au niveau de l'Etat, des régions, des VIE(1) d'Ubifrance...etc, plusieurs dizaines de dis-positifs d'aides financières sont disponibles», nous précise Marc Hoffmeister.
Mais attention ! La relative facilité d'accès aux aides ne dispense pas de monter des dossiers sérieux. «Elle oblige par ailleurs le dirigeant à réfléchir et à formaliser sa stratégie ce qui, il faut en convenir, n'est pas toujours facile à faire», nous souligne le Président de Classe Export.

Conclusion : le premier souci du chef d'entreprise doit être de s'entourer d'experts publics ou privés spécialisés dans l’accompagnement à l’international. De nombreux cabinets privés se sont regroupés au sein de l’association professionnelle OSCI(2).Un simple coup de fil à l'association constitue déjà la bonne démarche pour un dirigeant qui veut se lancer à l'export. Il y trouvera tous les conseils et les coordonnées des organismes lui évitant bien des faux pas et lui faisant gagner un temps appréciable.
Il convient enfin, de ne pas être timoré dans les volumes financiers recherchés. Il ne faut jamais sous estimer les coûts du développement d'une stratégie export. Ne pas disposer dès le départ des fonds nécessaires pour réussir et mener à bien un projet est une erreur à ne pas commettre. «Partant du principe qu'il n'est pas plus difficile de trouver cent, cinq cent mille ou un million d'euros, l'ambition fait partie des grandes qualités mises au service de toute volonté export», affirme en épilogue Marc Hoffmeister qui a justement lancé Capital Export, organisme d’investissement en fonds propres dédié aux PME exportatrices. Chers lecteurs, dont acte !

Trois cas d'activité internationale réussie
Nous avons volontairement sélectionné trois types d'entreprise aux profils radicalement différents mais qui, chacune, traduit cette envie d'export des dirigeants.

Giroptic, dès l'origine l'ambition internationale
Créée en avril 2008, Giroptic est spécialisée dans l'imagerie à 360°. Elle développe actuellement deux solutions inédites en photographie et vidéo. La grande capacité d'innovation de cette entreprise lui a valu d'être à deux reprises lauréate du concours organisé par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
Cette société conçoit, fabrique et commercialise le premier appareil photo 360° «one shot», exclusivement destiné à créer et diffuser rapidement sur Internet des visites virtuelles sous tous les angles avec une très haute définition. Cette solution est accessible à tous et se veut la plus aboutie pour réaliser des visites virtuelles sans aucune compétence technique spécifique. Dans un monde ou les internautes sont de plus en plus exigeants, Giroptic a l'ambition de devenir rapidement la référence mondiale. Cible prioritaire : les acteurs de l'immobilier.
«Internet étant un outil universel abolissant les frontières, pourquoi donc limiter nos ventes au seul hexagone ?», déclare son fondateur José Costa. Dès l'origine, cette société s’est donc orientée sur l'international par la seule volonté des dirigeants.
Ce choix qui paraît évident l'est autant lorsque le décideur en prend le risque ? C'est la question que tout dirigeant de PME doit en tout cas se poser, dès la création de son entreprise : mon produit ou mon service peut-il se vendre à l'étranger, que dois-je faire pour l'adapter, comment m'y prendre pour attaquer tel ou tel marché, ai-je les moyens de mon ambition, dois-je suivre mon intuition, comment et où trouver des fonds...etc ?
Aujourd'hui, plus de la moitié des ventes de Giroptic est réalisée à l'étranger. Se limiter au seul marché français eût été une erreur.

Toluna, un succès foudroyant en quelques années
Créée en 2000 par un jeune avocat international spécialiste des fusions-acquisitions, Toluna est positionnée sur les études et les sondages d'opinion via Internet. Importé des Etas-Unis, le concept n'existait pas en Europe et encore moins en France.
Servi par les compétences de Frédéric-Charles Petit son président fondateur, Toluna est une pure start-up. En 2000, un Fonds d'investissements anglais investit 2 millions d’euros. En 2004, la société réalise 1,5 million d’euros, elle en fait aujourd'hui près de 90 millions d’euros après le rachat à Microsoft de sa filiale Greenfield, principal concurrent de Toluna. Parti de zéro en 2000, Toluna devient en 2009 N°1 mondial de son secteur, en réalisant 80 % de son chiffre d’affaires à l'export.
Là encore, l'orientation internationale s'est imposée dès le départ. «Il faut avoir l'obsession de l'international», dit son Président qui passe son temps à parcourir la planète.

Il est intéressant de souligner que Toluna s'est créée en pleine explosion de la bulle Internet et que le rachat de Greenfield s'est fait alors que la crise mondiale frappe toutes les économies.
D'après Frédéric-Charles Petit, les valeurs de son succès sont la méritocratie, la loyauté et l'humilité. Pour lui rien n'est jamais acquis.

 

 
Transdev, la gestion RH exemplaire

Filiale de la Caisse des Dépôts, Transdev est le n°1 mondial des transports publics, tramway et réseau de bus. Elle possède des filiales dans neuf pays, avec un CA 2008 de 3,2 milliards euros et 46.000 personnes, elle réalise 60 % de son activité à l'export.
La pérennité et la croissance de l'entreprise sont fondées sur le savoir-faire technologique et sur la gestion internationale des cadres dirigeants. «La problématique RH est de maintenir un contact étroit avec nos cadres dirigeants de très haut niveau expatriés», nous dit Nam Durand, Directeur du Développement RH international et gestion des cadres dirigeants qui ajoute : « ... pouvant vite se sentir isolés, leur bien-être et leur efficacité peuvent se détériorer. En conséquence je veille à assurer la transmission des règles RH corporate mais aussi et surtout, le maintien d'un contact humain avec eux. Je ne gère pas des dossiers, mais des femmes ou des hommes de façon personnalisée».
Nous sommes ici dans le cas d'un grand groupe qui gère très étroitement son capital humain considéré comme l'avenir de l'entreprise. Le dirigeant de PME/PMI, toute proportion gardée, doit avoir la même perception de l'importance du bonheur de son personnel expatrié, clé du business qui garde un temps d'avance.

Ces trois exemples montrent à quel point, au-delà des techniques financières, la volonté et la dimension humaine des dirigeants priment dans les paramètres fondateurs du succès à l'international.
Nous laisserons la conclusion à Marc Hoffmeister, Président de Classe-Export : «L'export, ce n'est ni plus ni moins que de l'envie et de l'intuition...n'est-ce pas tout simplement la projection de l'esprit d'entreprenariat, natif chez tout dirigeant digne de ce nom ?».
Il faut donc oser, en étant convaincu que pratiquement tous les produits ou les services offrant une réelle valeur ajoutée peuvent être le coeur d'une démarche internationale. Aujourd'hui, la globalisation s'impose. Tout produit a un marché : le monde.

1. VIE : Volontaires Internationaux en Entreprise : cf site : ubifrance.fr
2. OSCI : Opérateurs Spécialisé du Commerce International. http://www.osci-rhonealpes.org
Par Philippe Dermagne

Quelques structures privées orientées accompagnement export
Altios : altios-international.com
Classe-Export : classe-export.com
Cohesium : cohesium.com
Salvéo : salveo.fr



Forum International Classe Export à Paris, le 6 octobre 2009 Espace Grande Arche - La Défense
Le 6 octobre à Paris, les entreprises françaises ont rendez-vous avec l’international pour la deuxième édition du Forum Classe Export.
En une unité de lieu, de temps et d’action, ce sont plus de 41 pays et 277 experts du Commerce international qui seront présents. Parmi eux, Ubifrance, Coface, Oséo, CIC, OSCI, le Conseil Général des Hauts-de-Seine et les Conseillers du Commerce Extérieur… se mobilisent pour encourager les initiatives et accélérer les projets de développement à l'export. Chaque entreprise, selon ses besoins, pourra bénéficier d’un planning de rendez-vous personnalisés avec les spécialistes présents.

Au programme de cette édition 2009 :
des conférences pour aborder les marchés étrangers, des clubs sectoriels de partage d’expériences et des ateliers techniques.
Cette année, le Maroc sera à l’honneur avec un pavillon au coeur du salon, une conférence et la visite d'une délégation d'entreprises à la recherche de partenaires français.
Pour les entreprises qui recrutent, une opération de job-matching V.I.E aura également lieu. Enfin, l’action Profilexport permettra aux nouveaux exportateurs d’opérer un check-up avec les experts de la CCI Paris.
La participation au salon Classe Export est gratuite pour les entreprises. Cependant, l’inscription est obligatoire afin de bénéficier de rendez-vous et participer aux conférences. Toutes les informations sur le site Internet : http://paris.classe-export.com/
Lu 4229 fois Dernière modification le jeudi, 09 juillet 2015 09:00
Philippe Dermagne

En 1980, il crée sa propre société, une agence de publicité dédiée au BtoB, à la communication par l’écrit et à la motivation des forces de ventes. En 1995, il fonde l’une des toute premières agences multimédia française, en mettant en place un développement international en Suède, UK et Brésil. Depuis 2007, il est un journaliste qui présente la particularité d’avoir plus de 30 années d’expérience en tant qu’entrepreneur.
Ses terrains de prédilections : les RH, le développement durable, la gestion de flotte automobile. Son second métier : l’animation de colloques, tribunes et grands séminaires d’entreprise.

Annonces

cta livre blanc facture

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 30 juin 2024
GPO Magazine Hors-série RH, Entreprise Agile et Mobilité
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Visualiser extrait HS Mobiilté GPO 06:24.png

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Livres Blanc et E-book

15 propositions pour lutter contre la fraude et la criminalité financière
Comment améliorer la lutte contre la fraude et la criminalité financière ? Quel arsenal législatif…
Guide Infrastructure 2024 pour gérer plus facilement son IT
Dans un environnement où la technologie évolue, les entreprises doivent constament adapter et améliorer leurs…
Guide stratégique pour la direction générale : implémentation et utilisation optimale d'un ERP
La mise en place ou le remplacement d’une solution ERP est un choix fort qui…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment gérer plus facilement son infrastucture IT ?

Le guide complet pour découvrir toutes les solutions IT qui permettent d'élaborer une stratégie informatique performante : solutions d'infrastructures, réseau et sécurité, énergies, baies et racks

Télécharger le Guide Infrastructure IT 2024-2025

Photo Guide Infra IT 2024 Inmac.png

 

è Direction générale, quel niveau d'exigence requis pour le déploiement d'un ERP dans une entreprise industrielle ?

Les clés du niveau d'implication de la direction générale dans un projet d'acquisition ou d'implémentation d'un ERP industriel

Télécharger le livre blanc 

EBOOK SYLOB - Direction Générale.jpg

 

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts