Imprimer cette page
Quattrocento cultive la croissance des entreprises

Quattrocento cultive la croissance des entreprises

Entrepreneuriat Écrit par  dimanche, 24 novembre 2019 15:12 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(1 Vote)

C’est un métier à part que celui de Quattrocento qui se définit comme une « company builder ». « À partir des technologies que nous identifions dans les laboratoires académiques, nous sélectionnons celles qui ont un potentiel d'application marché pour construire une entreprise autour », explique David Poizat, directeur technique de Quattrocento.

En substance, le chercheur qui ne veut pas se muer en entrepreneur passe le relai à la « company builder » qui va créer une entreprise, bâtir une équipe, chercher les financements et mettre le projet sur les rails de la croissance.

Spécialisée dans le domaine médical et des sciences de la vie, Quattrocento met en place les conditions de la croissance dans l’entreprise qu’elle va construire à partir d’une innovation dont elle a validé la technologie et le potentiel commercial. « Ces étapes franchies, la première chose est de mettre en place un plan de recrutement dont la réussite va conditionner le reste, et notamment la gestion de la croissance que la nouvelle entreprise va gérer de manière autonome, même si Quattrocento reste présente au capital », poursuit-il.

Si les aspects liés au recrutement et au capital humain sont primordiaux dans une stratégie de croissance, il en va de même de ceux liés aux débouchés sur le marché. « Nous passons beaucoup de temps aussi à interroger les utilisateurs potentiels pour être bien certains que la technologie que nous leur proposons répond à leurs attentes », ajoute David Poizat. Une technologie trop avancée ou financièrement hors de portée risque de se transformer en échec commercial, et c’est aussi l’un des pièges de la croissance qu’il faut savoir déceler avant de se lancer.


Lu 1037 fois Dernière modification le lundi, 31 août 2020 10:41
Laurent Locurcio

Journaliste économique, il a notamment collaboré avec la presse spécialisée dont La Tribune, Le Point, Le Monde, LSA, Sport Eco, et bien entendu GPO Magazine. Il a également participé au lancement de titres de presse et a été rédacteur en chef  d’un important magazine d’entreprise. Auteur également de livres d’entreprises, il intervient aussi auprès d’étudiants en formation multi-médias.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.