Imprimer cette page

L’optimisation de coûts indirects comme source de financement pour la R&D

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Retour sur le cas client Alidad Invest qu’Euklead, réseau d’experts en optimisation des coûts de fonctionnement d’entreprise, accompagne depuis 8 ans. Le financement de projets dans une entreprise se fait traditionnellement par crédit, par emprunt bancaire ou par levée de fonds. L’optimisation des coûts est également une méthode pour dégager des fonds pour certaines entreprises. Alidad Invest, acteur majeur de l’industrie agricole dans le Sud-Ouest, finance des projets clés et moteurs de l’entreprise grâce aux économies réalisées suite à la mise en place d’un plan d’optimisation des coûts indirects.

« Notre métier est d’aider les producteurs de toutes tailles à valoriser leur bien. Pour cela, nous considérons l’innovation comme clé de voûte de notre succès. Cependant, la R&D est un poste qui nécessite des ressources financières importantes. Pour répondre à nos besoins, tout en conservant un service à qualité égale, nous misons, depuis 8 ans, sur des démarches multiples d’optimisation de coûts indirects. Les ressources ainsi dégagées sont investies en grande partie dans la R&D. » indique Vincent Mandin, Directeur Général d’Alidad Invest.

Des économies comme source de financement

En 8 ans, Alidad Invest est passé d’un chiffre d’affaire de 22 millions d’euros à 60 millions d’euros avec une augmentation de la masse salariale de 58,75%. Pour asseoir ces résultats dans le long terme, le groupe se pose, avec une régularité de métronome, la question de la bonne orientation des dépenses et du bon positionnement des coûts tout en préservant la qualité des relations avec les fournisseurs et partenaires.

Pour répondre à ces interrogations, le groupe s’est engagé, depuis 2008, dans de vastes programmes d’optimisation de ses coûts indirects. Objectif : identifier les leviers d’économie pour pouvoir financer les projets clés de l’entreprise.

« Année après année, nous avons aidé le groupe Alidad Invest à analyser les différents postes de coûts. L’une de nos premières missions portait sur le poste de transport sur vente. Après analyse de la situation, nous avons décidé de revoir les choix de transporteurs en fonction des modes de transport et des flux. A travers la mise en place de cahier des charges précis lors des appels d’offres, le groupe a pu revoir ses priorités et au final, cette démarche a permis une économie annuelle de 400 000 euros ! », précise François Perrin, Associé chez Euklead.

Focus sur deux missions de maîtrise de coûts indirects : transport & télécoms

En 2016, les experts d’Euklead se sont penchés sur les postes de transport sur achat et sur les télécoms. Des économies respectives de 8% et 30% ont été observées, soit près de 70 000 euros d’économies annuelles.

« Ces résultats vont au-delà de nos espérances et nous permettent de poursuivre notre développement déjà engagé. », précise Vincent Mandin, Directeur Général d’Alidad Invest. Ce succès réside, selon lui, dans les démarches engagées par les experts :
· Christophe Alaux, associé d’Euklead et expert télécoms, a procédé à un audit du poste afin de réaliser des économies en réadaptant l’offre des opérateurs aux besoins réels du groupe et en rationnalisant le parc existant (suppression de lignes non-exploitées). L’expert a également recommandé, pour réduire les coûts, de faire appel à la voix sur IP. Ce réajustement a été effectué notamment grâce à l’élaboration d’un cahier des charges précis transmis aux opérateurs afin que ces derniers proposent des devis adaptés. La démarche d’optimisation de coût ne rime pas forcément avec un service à bas prix : compte tenu des activités du groupe en zone rurale, une bonne couverture mobile était impérative, justifiant le choix d’un opérateur qui n’était pas le moins disant.

· Quant à la mission liée aux transports menée par Diego de Lestapis, associé d’Euklead et expert transport, il a réalisé une cartographie fine des flux pour identifier avec précision les enjeux. La principale difficulté de cette mission a été de gérer les intervenants à double casquette : transporteur et client à la fois. La consultation a permis néanmoins de rompre avec certaines habitudes.

De manière plus générale, les coûts indirects représentent entre 5 et 20% du chiffre d’affaire d’une entreprise. Souvent considérés comme des bas de page du P&L, les coûts indirects bénéficient rarement d’une démarche d’optimisation. Pourtant avec une bonne maîtrise des coûts de ces postes, l’entreprise peut dégager des ressources financières nécessaires à son développement.

Dans le cas d’Alidad Invest, l’ensemble des démarches d’optimisation des coûts indirects et de ses bénéfices financiers permettent à l’entreprise de se développer au niveau européen et sur le grand export (Australie, Japon, etc).

Lu 10005 fois