Business France lance Impact Europe

Actu Dirigeant Écrit par  mercredi, 11 décembre 2019 11:51 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les start-up françaises sont de plus en plus nombreuses à vouloir s’exporter en Allemagne et au Royaume-Uni. Cependant, ces marchés se révèlent être très compétitifs. Partant de ce constat, Business France lance Impact Europe, cinq ans après la création d’Impact USA. Le but : aider les entreprises françaises du digital à pérenniser leur développement dans ces pays.


Le Royaume-Uni et l’Allemagne, deux marchés clés pour accélérer son développement

Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France sont les trois marchés européens privilégiés des investisseurs en capital-risque. Selon le Baromètre EY du capital-risque en France, ces 3 pays ont attiré 65% des investissements européens en 2018. Le Royaume-Uni est en tête avec 7,4 milliards d’euros levés. L’Allemagne arrive en seconde position avec 4,4 milliards d’euros. La France ferme le podium avec 3,6 milliards d’euros.

Le Royaume-Uni est un marché incontournable pour les technologies numériques. Selon le Tech Nation Report 2019, le secteur représenterait plus de 1400 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Chaque année 500 000 start-up sont créées. Le ScaleUp Institute estime que le nombre de sociétés en hypercroissance au Royaume-Uni a atteint les 36 500 entreprises en 2018. Parmi elles, 72 d’entre elles sont devenues des licornes (une entreprise valorisée à plus d’un milliard de dollars). En comparaison, l’Allemagne en compte 29 et la France 12 (Tech Nation, Dealroom.co).

« Les sociétés innovantes trouvent au Royaume-Uni le trio gagnant : financements, talents et débouchés commerciaux, notamment internationaux. Londres est un véritable hub EMEA de la tech. Cependant elles y rencontrent une concurrence exacerbée et des attentes élevées de la part des opérateurs locaux », explique Isabelle Tibayrenc, Responsable du département Tech & Services innovants de Business France au Royaume-Uni.

Lorsqu’il s’agit de décrire la scène Tech allemande, tous les yeux se tournent vers Berlin. La capitale Allemande est première en création d’entreprises et levées de fonds selon le Start-up Monitor 2019. Toutefois, la décentralisation du pays a aussi permis l’émergence d’autres hubs Tech tels que la Métropole Rhin-Ruhr et la Bavière. Certaines licornes allemandes illustrent ce fait avec l’implantation de leurs sièges sociaux dans ces régions.

« L’une des raisons d’être du programme Impact Allemagne est de montrer aux entreprises françaises que non, toutes les opportunités ne se dénichent pas à Berlin ! Si les GAFAM sont bien représentés dans la capitale allemande, une Tech française de l’assurance ou de la finance devrait par exemple plus s’intéresser à des villes comme Francfort ou Munich », souligne Martin Gramling, Responsable du département Tech & Services innovants de Business France en Allemagne.

Business France au coeur du programme Impact

Business France est à l’origine du programme Impact. Le bureau de Business France aux Etats-Unis était parti d’un constat : les start-up françaises n’étaient pas suffisamment préparées pour s’exporter chez l’Oncle Sam.

« Sans réelle préparation, les sociétés qui étaient catapultées sur le marché américain ne transformaient pas toujours l’essai », explique Stéphane Alisse, alors Managing Director du département Technologie et Services en Amérique du Nord et fondateur du programme Impact. À partir de là, Business France Etats-Unis s’est donné pour mission d’aider les entreprises françaises à accélérer et pérenniser leur installation sur le sol américain. La promesse faite aux entreprises est ambitieuse : leur permettre de réaliser en 10 semaines le cheminement qui devrait être parcouru habituellement en 18 mois.

Le programme d’accélération Impact a donc vu le jour en 2014. Depuis, il s’est exporté jusqu’aux bureaux de Business France Chine avec Impact China. Aujourd’hui, le modèle se lance en Europe sous l’égide des bureaux Business France au Royaume-Uni et en Allemagne.

De janvier à novembre 2019, Business France a accompagné 82 entreprises technologiques françaises dans leur développement au Royaume-Uni et près de 200 en Allemagne (beaucoup d’entreprises participent à de grands salons internationaux se déroulant sur ce marché). Les appétences sont fortes pour ces deux marchés : les entreprises identifiées par Business France présentant des plans de développement pour le Royaume-Uni et l’Allemagne sont aux nombres respectifs de 150 et 300.

Au Royaume-Uni, les secteurs porteurs qui présentent de belles opportunités pour les start-up françaises sont la FinTech, la MarTech, la Retail Tech, la CultureTech et les logiciels. En Allemagne, les secteurs de la Retail Tech, FinTech, de la Silver Economy et de la CultureTech ont rassemblé la demande allemande et l’offre française en 2019.

Dans la même démarche qu’Impact USA il y a 5 ans, Impact Europe vise à aider les entreprises françaises du digital à étendre leur réseau local, bénéficier de retours d’expérience de mentors locaux et d’entrepreneurs français ayant réussi sur place et à pérenniser leur développement au Royaume-Uni et en Allemagne.

Les deux programmes, qui se dérouleront à Londres et Düsseldorf, adopteront la méthode Impact USA. Ils se dérouleront en deux phases sur 6 mois :

• « Learn & Dive », pour se plonger véritablement dans un nouveau marché ;
• « Take-off », pour accélérer son envol sur ce marché et bénéficier d’un appui local dans la génération de leads commerciaux.

Toutes les start-up de la tech, qui positionnent le Royaume-Uni ou l’Allemagne comme leurs priorités de développement pour l’année 2020, sont invitées à déposer leur candidature avant le 31 janvier pour le programme britannique et le 24 avril pour le programme allemand.

Pour plus d’information sur les programmes Impact au Royaume-Uni et en Allemagne : www.events-export.businessfrance.fr/impact-europe

Lu 730 fois

Annonces

ADS.GPOMAG NOTILUS ADS.1

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître l'édition de Juillet 2020
Entreprise AGILE et Gestion de la MOBILITÉ
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

Capture d’écran 2020-07-18 à 19.05.29.png 

Paru en Juin 2020
La FONCTION FINANCE à l'heure du digital

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2020-06-Digit fonction finance.jpg

Livres Blanc et E-book

Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Au 1er janvier 2021, le Brexit sera effectif : êtes-vous prêts ?
Au 1er janvier 2021, le Brexit sera effectif. Pour vous préparer, la douane vous accompagne…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.